Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drame familial à St Denis de Pile, en Gironde : 2 morts, 1 blessé grave

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde
Saint-Denis-de-Pile, France

Un habitant de St Denis de Pile a tiré au fusil de chasse sur 3 membres de sa famille dans la nuit de vendredi à samedi à St Denis de Pile, dans l'Est de la Gironde. Il a tué sa fille de 14 ans et sa mère de 70 ans, et grièvement blessé son fils de 11 ans.

Le pavillon où l'homme aurait tiré sur ses enfants.
Le pavillon où l'homme aurait tiré sur ses enfants. © Radio France - Damien Gozioso

Un drame familial s'est produit dans la nuit de vendredi à samedi à St Denis de Pile. Un habitant du village a tué sa mère et un de ses enfants, et grièvement blessé son autre enfant.

Les faits se sont déroulés entre 23 heures et minuit.  L' individu, fortement alcoolisé,  s'était auparavant disputé avec sa compagne, chez qui il s'était rendu à Coutras. A son retour à son domicile,  puis  il a ouvert le feu avec un fusil de chasse sur leurs deux enfants endormis dans leurs chambres. La jeune fille de 14 ans a été tuée, alors que son frère de 11 ans a été grièvement blessé à la jambe. L'homme s'est ensuite rendu dans la maison voisine qu'occupe sa mère , et a aussi tiré sur la septuagénaire, qui est morte  pendant son transfert à l'hôpital de Libourne. Le garçon a été de son côté transporté au CHU de Bordeaux. Ses jours ne seraient pas en danger.

C'est sa compagne, qu'il avait appelé pour lui dire qu'il allait s'en prendre à  leurs enfants, qui a alerté les gendarmes. 

Les gendarmes gardent le domicile du suspect en attendant les perquisitions.
Les gendarmes gardent le domicile du suspect en attendant les perquisitions. © Radio France - Damien Gozioso

Un homme "instable" pour ses voisins

Autour du pavillon où a eu lieu le drame, les voisins sont surpris mais connaissaient les excès de l'homme de quarante ans. "Il buvait beaucoup" dit une voisine qui l'a souvent aperçu alcoolisé dans son jardin. "Il avait l'air parano, il était souvent méfiant et très à cran" continue-t-elle. Au moment des faits, la plupart des voisins était soit endormis soit en train de découvrir les attentats qui ont frappé Paris et n'ont pas forcément su de suite ce qu'il se passait. Huit véhicules de secours et un hélicoptère se sont rendus sur place en plus des nombreux véhicules de gendarmes venus interpeller le suspect devant chez lui. Placé en garde à vue dans les locaux de la compagnie de Libourne, il pourrait être présenté dès dimanche au Parquet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess