Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drame à Sault-de-Navailles : le conducteur sera jugé pour homicide involontaire

jeudi 6 août 2015 à 12:23 Par Xavier Demagny, France Bleu Béarn

L'affaire du retour de fêtes mortel de Mesplède sera jugée le 10 septembre pour homicide et blessures involontaires aggravées. Dans la nuit du 10 au 11 juillet, quatre jeunes rentraient des fêtes, la voiture avait percuté un arbre. L'un des passagers, âgé de 18 ans avait été tué, les deux autres grièvement blessés. Le conducteur avait 1,23 grammes d'alcool dans le sang.

Voiture de gendarmerie (illustration)
Voiture de gendarmerie (illustration) © Maxppp

Un jeune homme de 19 ans convoqué devant le tribunal correctionnel de Pau le 10 septembre prochain. Dans la nuit du 10 au 11 juillet dernier, il etait au volant de ce véhicule qui a fait une sortie de route, au retour des fêtes de Mesplède à Sault-de-Navailles.

Il avait à son bord trois passagers et l'un d'entre eux, agé de 18 ans, avait trouvé la mort dans l'accident. Les deux autres avaient été grievement blessées. Le jeune conducteur avait 1,23 grammes d'alcool dans le sang au moment des faits. Sa voiture avait percuté un arbre autour de 4 heures du matin.

Présenté au parquet ce jeudi matin, il sera poursuivi pour homicide et blessures involontaires , défaut de maitrise avec circonstances agravante à cause de l'alcool.

Le jeune homme est placé sous controle judiciaire, jusqu'à son passage devant le tribunal en septembre. Il lui est interdit de fréquenter les débits de boissons, de conduire tout véhicule . Il doit également suivre des soins par rapport à sa consommation d'alcool. 

Selon son avocat, Maître Antoine Tugas, le jeune homme est effondré : "Il est dans un état de sidération. Tous les jours revient cette pensée que son meilleur ami est parti et que c'est de sa faute . "