Infos

Drancy : le curé, ancien judoka, neutralise le cambrioleur

Par Fanny Lechevestrier et Samuel Aslanoff, France Bleu Paris Région et France Bleu vendredi 7 octobre 2016 à 11:30 Mis à jour le vendredi 7 octobre 2016 à 11:45

L'église Sainte-Louise de Marillac où le prêtre a été agressé
L'église Sainte-Louise de Marillac où le prêtre a été agressé - ©Google Maps

Le curé de la paroisse Sainte-Louise de Marillac a été réveillé ce vendredi matin par la visite d’un cambrioleur dans le presbytère. Loin de se démonter, le prêtre, qui a fait du judo dans sa jeunesse, a réussi à immobiliser le malfrat avant l’arrivée de la police.

C’est ce qui s’appelle tomber sur un os. Ce vendredi matin, un homme s’est introduit dans le presbytère de l’église Sainte-Louise de Marillac, à Drancy, en Seine-Saint-Denis, visiblement pour le cambrioler. Mais sur place, il s’est retrouvé nez à nez avec le curé de la paroisse qui s’était réveillé, alerté par le bruit. Le cambrioleur lui alors asséné un coup sur la tête avec une bouteille mais malgré cette agression, le curé, qui a pratiqué le judo durant sa jeunesse, a réussi à prendre le dessus.

Les faits se sont produits vers 8 heures, alors qu'un autre prêtre célébrait un office dans la chapelle, devant une vingtaine de paroissiens. Quand les policiers municipaux sont arrivés dans le presbytère, ils ont découvert le prêtre en train de maintenir son agresseur au sol.

Le Père Bertrand va bien

Touché à la tête, le prêtre, âgé de 48 ans, a été conduit à l’hôpital mais selon le vicaire de la paroisse, le Père Bertrand était ressorti de l'hôpital à la mi-journée.

Cette agression a suscité un certain émoi dans le quartier. Craignant une nouvelle agression terroriste, les environs de l’église ont été bouclés par les forces de l’ordre avant que tout revienne dans l’ordre.

Le Père Bertrand avait été nommé à l'église Sainte-Louise de Marillac de Drancy en septembre dernier.

Partager sur :