Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Droit de vote des détenus : "un point très positif" pour Nicole Belloubet

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

La garde des Sceaux en déplacement à la maison d'arrêt de Luynes a tenu à rappeler que "voter est un droit, la citoyenneté ne s'arrête pas aux murs de la prison".

Nicole Belloubet garde des Sceaux (photo d'illustration)
Nicole Belloubet garde des Sceaux (photo d'illustration) © Radio France -

Invitée de France Bleu Provence matin, Nicole Belloubet s'est réjouie de la validation par le conseil constitutionnel dans la nuit de jeudi à vendredi de la possibilité d'organiser le vote dans les prisons. Jusqu'à présent, les détenus pouvaient jusqu'à présent voter par procuration, ou en obtenant une permission le jour du scrutin.

En déplacement ce vendredi à la maison d'arrêt de Luynes (Bouches-du-Rhône), la ministre de la Justice a rappelé sur France Bleu Provence "qu'en prison, on est privé de la liberté d'aller et de venir. C'est un lieu d'enfermement. Mais si l'on veut vraiment protéger la sociéte, il faut aussi que les détenus puissent au terme de leur peine se réinsérer. C'est tout l'objet du projet de loi validé par le conseil constitutionnel : sanctionner fermement et aider à la réinsertion" a insisté Nicole Belloubet

Un isoloir et des bulletins de vote pour les élections européennes 

A la maison d'arrêt d'Aix-Luynes II, par exemple, un isoloir et des bulletins de vote seront installés dans la bibliothèque le 20 mai, et tous les inscrits sur les listes électorales pourront voter. Le dispositif, qui sera inauguré pour l'élection européenne du 26 mai, doit être pérennisé.

L'affaire Benalla "n'est pas une affaire d'Etat"

Alors que la tension est réelle entre l'exécutif et le Sénat depuis que le bureau du Sénat a saisi la justice dans l'affaire Benalla, Nicole Belloubet qui assure ne pas se sentir "mal à l'aise" a estimé sur France Bleu Provence qu'"il y avait là la dérive d'une personne". "Je n'ai jamais souhaité appliquer à cette affaire les termes d'affaire d'Etat" a-t-elle expliqué. "La condition de la démocratie, c'est le respect clair de la séparation des pouvoirs. Les commissions d'enquête parlementaire sont un des éléments de la démocratie mais ces commissions doivent respecter la séparation des pouvoirs" a-t-elle conclu.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess