Faits divers – Justice

Drôme : 13 véhicules d'une société d'ambulance vandalisés à Loriol

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu dimanche 23 octobre 2016 à 12:38 Mis à jour le dimanche 23 octobre 2016 à 23:32

Les gendarmes ont été alertés vers minuit, dans la nuit de samedi à dimanche.
Les gendarmes ont été alertés vers minuit, dans la nuit de samedi à dimanche. - Photo d'illustration.

Qui en veut à cette société d'ambulance de la Drôme ? 13 de ses véhicules ont eu les pneus crevés et ont été tagués à Loriol, dans la nuit de samedi à dimanche. C'est pratiquement toute la flotte. Heureusement, neuf véhicules ont été remis en état et roulent ce lundi matin.

Treize véhicules ont été vandalisés dans la nuit de samedi à dimanche à Loriol. Un ou plusieurs individus se sont acharnés sur les véhicules de la société Gaulé, située dans la zone d'activités des Blâches. Tous les pneus ont été crevés et les carrosseries taguées à la bombe rouge.

"C'était fait pour qu'on ne puisse pas travailler lundi" - Nicolas Gaulé, gérant de l'entreprise.

Ce sont des employés la société Gaulé qui ont fait cette découverte. Ils étaient de garde samedi soir. Quand ils sont rentrés d'intervention vers 23 heures, tout était normal. Mais lorsqu'ils ont voulu repartir peu après minuit, ils ont trouvé la flotte dans un triste état. Quelqu'un avait sauté le portail pour dégrader les ambulances, les taxis et une camionnette garés sur le parking. "C'était fait pour nous faire mal, pour qu'on ne puissent pas travailler lundi", confie Nicolas Gaulé, le gérant de l'entreprise. "Je ne sais pas qui a pu faire ça."

9 des 13 véhicules vandalisés sont opérationnels ce lundi matin

Heureusement le patron a pu compter sur le soutien de ses salariés. "Je préfère retenir le positif de cette histoire. Les fournisseurs ont été réactifs et on a pu changer les pneus, et les salariés nous ont aidé à nettoyer la peinture", poursuit Nicolas Gaulé. "Il y a encore des gens qui veulent nous voir rouler." C'est le cas ce lundi matin : neuf des 13 véhicules dégradés sont de nouveau opérationnels.

Partager sur :