Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drôme-Ardèche : après le Bataclan, les pompiers ont leurs casques et gilets pare-balles.

lundi 13 novembre 2017 à 6:19 Par Emmanuel Champale, France Bleu Drôme Ardèche

Deux ans jours pour jours après les attaques du 13 novembre qui ont fait 130 morts à Paris et en Seine-Saint-Denis, les pompiers de la Drôme et de l'Ardèche ont reçu leurs équipements de protection pour intervenir auprès des blessés en cas d'attentat ou de fusillade sans mettre leur vie en danger.

La Drôme dispose de douze "équipements de protection balistique", l'Ardèche en a acheté six.
La Drôme dispose de douze "équipements de protection balistique", l'Ardèche en a acheté six. © Radio France - Emmanuel Champale

Ils ont enfin leur "armure" anti-kalachnikov et pourraient intervenir plus rapidement pour secourir des blessés en cas d'attaque terroriste.

Deux ans après les attentats et la fusillade meurtière du Bataclan, les pompiers de Drôme et d'Ardèche ont reçu leur "équipement de protection balistique" voulu par le ministère de l'Intérieur pour leur permettre de porter secours sans mettre leur vie en danger . La tenue est composée par deux élements principaux :

- le gilet pare-balles est capable de résister a un tir de kalachnikov. Sur la poitrine , il y a deux trousses de premiers secours

Les gilets pare-balles équipés de trousses de secours sur la poitrine - Radio France
Les gilets pare-balles équipés de trousses de secours sur la poitrine © Radio France - Emmanuel Champale

Dans le dos, un brancard souple est enroulé à la façon d'un tapis de sol pour la gym.Traîné sur sol plat ou porté par plusieurs pompiers sur terrain accidenté, il doit permettre d'évacuer les blessés le plus rapidement possible

Le brancard souple enroulé dans le dos du gilet pare-balles  - Radio France
Le brancard souple enroulé dans le dos du gilet pare-balles © Radio France - Emmanuel Champale

-Le casque, identique à celui des gendarmes et des policiers, avec une épaisse visière est capable de résister a une balle de 9 millimètres.

Le casque identique à celui des forces de l'ordre  - Radio France
Le casque identique à celui des forces de l'ordre © Radio France - Emmanuel Champale

L'équipement complet pèse 15 kilos, et coûte environ 2500 euros.

Ces tenues de protection seront utilisées uniquement en cas d'attentat. Pas question de les sortir pour des émeutes dans un quartier sensible. Le casque et le gilets pare-balles doivent permettre aux pompiers de s'approcher au plus près de la zone de danger, même s'il y a encore des risques de tirs pour aller chercher les victimes. Le tout sous la protection des policiers et des gendarmes. C'est pour cette raison que, depuis cet été, les pompiers de la Drôme s'entraînent avec les forces de l'ordre.