Faits divers – Justice

Drôme : Bourg-de-Péage installe ses caméras

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche dimanche 17 janvier 2016 à 10:16 Mis à jour le dimanche 17 janvier 2016 à 10:17

Nathalie Nieson découvre le fonctionnement des caméras.
Nathalie Nieson découvre le fonctionnement des caméras. © Radio France - Tommy Cattaneo

Des caméras sont en train d'être installées dans les rues de Bourg-de-Péage. D'ici fin février, il y en aura 27. Elles devraient permettre de faciliter le travail de la police, mais aussi de tranquilliser les habitants. Le coût total avoisine les 400 000 euros.

Les rues de Bourg-de-Péage vont être filmées. Une première caméra de vidéo-protection a été inaugurée vendredi matin, à l'angle de la mairie, rue du Docteur Eynard. Au total, 27 caméras seront installées d'ici fin février. Le coût global est de près de 400 000 euros, dont plus de la moitié est financée par l'Etat. Le projet avait déjà été engagé sous l'ancienne municipalité. 

Ça va nous apporter des éléments pour élucider les affaires, commissaire Jonathan Rey.

L'installation des caméras était attendue, tant par la police municipale de Bourg-de-Péage que la police nationale de Romans, en charge de la zone. "Au moment des interventions, ça va nous permettre d'avoir une vision d'ensemble de la scène", explique le commissaire de Romans Jonathan Rey. "Une fois qu'un délit est commis, les caméras vont nous apporter des éléments pour élucider l'affaire."

Les caméras vont quadriller la ville. Pas de risque d'espionnage des habitants de la commune. Une protection a été mise en place par la société de sécurité Spie, qui installe les caméras. "Tout ce qui relève du domaine public, on le cache," assure Kevin Hamel, qui travaille pour la société de sécurité. "Quand on essaye de zoomer sur les fenêtres des habitations, un gros carré gris va apparaître sur l'écran pour masquer la zone et on ne peut pas l'enlever."

Rassurer les habitants

La vidéo-protection sert aussi à rassurer les habitants. Plusieurs d'entre-eux en avaient fait la demande à la mairie. Même s'il n'y a pas de problème particulier de délinquance pour la députée-maire Nathalie Nieson. "Je ne nie pas de faits de délinquance à Bourg-de-Péage. En même temps, nos concitoyens ont envie d'avoir des outils pour qu'il y ait un sentiment de sécurité supplémentaire sur la commune." Les caméras sont aussi là dissuader d'éventuels passages à l'acte.

La députée-maire de Bourg-de-Péage Nathalie Nieson.

Les images seront transmises en direct au Centre de Protection Urbaine. Les policiers municipaux se relaieront devant les écrans. Une personnes devrait d'ailleurs être recrutée pour renforcer l'effectif.