Politique

Drôme : de vraies-fausses élections américaines dans un lycée de Valence

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu mardi 8 novembre 2016 à 5:20

Les quatre "candidats" ont exposé leurs programmes et tenté de convaincre leurs "électeurs".
Les quatre "candidats" ont exposé leurs programmes et tenté de convaincre leurs "électeurs". © Radio France - Tommy Cattaneo.

Des élèves du lycée Camille Vernet à Valence, dans la Drôme, ont organisé un vrai-faux scrutin de l'élection présidentielle américaine. Avec un débat et des candidats, joué par les lycéens eux-mêmes. C'est une femme qui a été élue, mais pas celle que l'on croit...

Les élections américaines, c'est dans la nuit de mardi à mercredi. Mais le scrutin a déjà eu lieu au lycée Camille Vernet de Valence. Lundi entre midi et deux, les élèves ont organisé de vraies-fausses élections. Une initiative du club "Arrêt sur Images", qui se réunit chaque lundi pour parler de l'actualité. Des lycéens ont joué le rôle de quatre candidats à l’élection présidentielle, les deux têtes d'affiche et deux autres moins connus (en réalité il y en a huit). Programme, questions-réponse et vote... Tout comme dans la vraie vie.

Thèmes de campagne et joute verbale

Dans une salle pleine de lycéens, les vrai-faux candidats s'installent. "J'appelle donc Hillary Clinton, Gary Johnson, Jill Stein et Donald Trump", annonce l'animateur du débat sur l'air de l'hymne américain. Les prétendants à la Maison Blanche ont devant eux une pancarte avec leurs noms et leurs partis politiques. Les armes, le système de santé, l'immigration... tous les thèmes de la campagne américaine sont évoqués. Et les candidats ne se font pas de cadeaux. "Je suis pour l'égalité homme-femme, pas comme certains", lance Hillary Clinton. "J'ai déjà dit que je ne n'étais pas sexiste, ce sont les médias qui désinforment la population", réplique Donald Trump.

"Le système de vote est plutôt difficile à comprendre"
— Mathilde, qui joue le rôle de Jill Stein.

Donald Trump, c'est en fait Léon, en Terminale, qui a mis sa plus belle veste de costume pour le débat. Les candidats ont travaillé tout le weekend pour apprendre "leurs" programmes, et pour expliquer cette élection à leurs camarades. "Rien que le système de vote est plutôt difficile à comprendre", explique Mathilde, qui joue le rôle de Jill Stein, la candidate écologiste à la Maison Blanche. "On ne sait pas forcément qu'il y a aussi d'autres candidats en plus de Clinton et Trump, c'est pas facile de se renseigner, j'ai fais des recherches au CDI et je n'ai rien trouvé."

Une femme à la tête des États-Unis

Vient le moment du vote, puis du dépouillement. Surprise : le 45e président des États-Unis élu par les lycéens de Camille Vernet n'est ni Trump ni Clinton, mais Jill Stein, la candidate du parti Vert. Le jeu de rôle semble avoir fonctionné. "C'était très intéressant, je ne savais même pas qu'il y avait deux autres candidats", raconte Wadia, qui a suivi le débat. Les lycéens du club "Arrêt sur Images" ne comptent pas s'arrêter là. Ils songent à organiser de vraies-fausses primaire de la droite.