Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Drôme : une vingtaine de génisses mortes dans un incendie probablement criminel

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Deux incendies ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi sur les communes de Geyssans et Parnans dans le nord de la Drôme. Les hangars sont détruits et des bêtes sont mortes. L'hypothèse criminelle est étudiée.

Photo illustration gendarme.
Photo illustration gendarme. © Radio France - Victor Vasseur

Drôme, France

Quelqu'un a-t-il mis volontairement le feu à des hangars agricoles ? La question se pose après deux incendies qui ont lieu dans la nuit de vendredi à samedi dans le même secteur du nord de la Drôme. D'abord, vers 22h vendredi soir, un hangar de 1000 mètres carrés a été ravagé par les flammes à Geyssans. Il abritait 200 tonnes de paille. Vers 11h ce samedi, des pompiers étaient toujours sur place pour éviter toute reprise de l'incendie.

Vers 1h du matin ce samedi, c'est dans la commune voisine de Parnans qu'un hangar a été ravagé par les flammes. À l'intérieur de la paille, des engrais et des animaux. Les pompiers sont parvenus éviter la propagation du feu aux engrais. Ils ont réussi à évacuer une soixantaine de bovins. Mais 23 génisses et veaux n'ont pas pu sortir et sont morts.

Le ministre de l'agriculture condamne "fermement"

Toutes les pistes sont étudiées ce samedi par les gendarmes. Mais ces deux incendies dans le même type de bâtiment, dans le même secteur, la même nuit, laissent à penser qu'il pourrait s'agir d'un acte criminel.

Le préfet de la Drôme adresse donc son soutien "aux deux agriculteurs victimes de ces actes inacceptables. Je tiens à dire ma colère et affiche la plus totale détermination à donner à cette affaire une suite judiciaire qu'elle mérite. J’ai également demandé aux forces de l’ordre de renforcer leurs patrouilles dans le secteur." Même indignation du ministre de l'agriculture, le Drômois Didier Guillaume, qui apporte son soutien aux deux agriculteurs via un tweet ce samedi après-midi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu