Faits divers – Justice

Drôme : deux voleurs de truffe surpris en flagrant délit

Par Aurélie Lagain et Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu Vaucluse vendredi 21 février 2014 à 8:20 Mis à jour le vendredi 21 février 2014 à 10:14

Truffe in situ
Truffe in situ © Creative commons - Michel Royon

Jeudi, à Saint-Restitut, dans la Drôme, les gendarmes ont interpellés deux hommes dans une truffière qui ne leur appartenait pas. Sur les voleurs, des habitants de Bollène, 450 grammes de truffes, l'équivalent de 300 à 400 euros. C'est le deuxième vol en moins d'une semaine dans la région.

La main dans le sac

Après Rochefort-en-Valdaine dimanche, c'est à Saint-Restitut, toujours dans la Drôme, que les gendarmes ont surpris deux voleurs la main dans le sac jeudi matin. Cette fois, ce n'est pas un témoin qui les a alerté, les gendarmes de Saint-Paul Trois-Châteaux étaient sur une piste. Deux d'entre eux se sont lancés en patrouille en tenue et deux autres en civil, pour être plus discrèts dans les truffières.L'astuce a payé : sur un terrain privé, les gendarmes ont surpris deux hommes en train de gratter le sol dans une truffière, ils cavaient avec leurs trois chiens.

400 euros de truffes, un joli butin

Les deux voleurs avaient déjà amassé un joli butin : une douzaine de truffes, envuiron 450 grammes du précieux champignon. De quoi se faire 300 à 400 euros sur le marché de détail.Les deux hommes, âgés de de 47 et 58 ans, sont originaires de Bollène, dans le Vaucluse. Ils ont expliqué qu'ils ne pensaient pas que la truffière était exploitée. Leurs arguments n'ont convaincu personne.Ils sont repartis avec une convocation pour en répondre devant le tribunal correctionnel de Valence en septembre.

Quatre interpellations en quatre jours

En tout, en quatre jours, quatre voleurs présumés ont été interpellés. Cela montre que la surveillance fonctionne de mieux en mieux dans la région, encore très marquée par la tragédie de décembre 2010 où un producteur avait abattu un homme qui se trouvait dans sa truffière.