Faits divers – Justice

Drôme : alerte à l’explosif sur le site nucléaire d'Areva à Romans

Par Maxime Bacquié et Florence Gotschaux, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu mardi 7 novembre 2017 à 11:40 Mis à jour le mardi 7 novembre 2017 à 12:40

Le site Areva (ex-FBFC) en partie évacué ce mardi matin à Romans-sur-Isère
Le site Areva (ex-FBFC) en partie évacué ce mardi matin à Romans-sur-Isère © Radio France - Maxime Bacquié

Le site Areva NP, anciennement FBFC, à Romans, qui fabrique du combustible pour les réacteurs nucléaires, a été évacué temporairement ce mardi matin suite à une alerte. Un camion a activé le système de détection à l'entrée du site à cause de la trace d'une substance suspecte.

Un périmètre de sécurité a été mis en place ce mardi matin à l'entrée du site Areva NP de Romans, en raison d'une substance suspecte détectée dans la cabine d'un camion qui devait pénétrer dans l'enceinte de ce site sensible produisant du combustible pour les réacteurs nucléaires.

Comme tous les véhicules qui entrent, le véhicule a été contrôlé à son arrivée vers 10h et le système de détection a bipé, révélant une suspicion de matière explosive. Immédiatement le protocole de sécurité a été déclenché.

Confinement et évacuation

Un périmètre de sécurité a été mis en place le temps de l'intervention des démineurs. 150 personnes présentes sur le site Areva ont été évacuées des bâtiments les plus proches puis mises à l'abri dans des bâtiments plus éloignés. Les autres salariés ont été confinés. 130 personnes d'une usine voisine ont également été évacuées.

Pas d'engin explosif dans le camion

Un peu après 11h30, les démineurs ont pu lever le doute : le camion ne contenait pas d'engin d'explosif. Pourquoi le système de détection a-t-il sonné ? Il s'agissait soit d'une matière chimique ou d'une fausse alerte.

Le camion qui transportait des containers vides est isolé. Le confinement a été levé et la circulation a pu reprendre aux abords du site.