Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drôme : il se retranche chez son ex-compagne, le maire le convainc de se rendre

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Un trentenaire s'est retranché avec un fusil chez son ex-compagne ce vendredi soir à Saint-Sorlin-en-Valloire (Drôme). Des négociateurs de Lyon et le GIGN ont été alertés, mais ils n'ont pas eu à intervenir grâce à l'intervention du maire.

L'intervention des gendarmes aura duré à peine deux heures grâce à l'intervention du maire de Saint-Sorlin (Drôme).
L'intervention des gendarmes aura duré à peine deux heures grâce à l'intervention du maire de Saint-Sorlin (Drôme). © Radio France - Adèle Bossard

Début de soirée très tendu ce vendredi à Saint-Sorlin-en-Valloire dans le nord de la Drôme. Vers 19 h, un homme de 34 ans s'est retranché avec un fusil dans l'appartement de son ex-compagne, en plein centre de la commune. Cet homme, alcoolisé et énervé, tambourine à la porte du logement pour entrer. Son ex-conjointe refuse. Il tire alors deux coups de feu dans la serrure, pour la faire sauter, et pénètre à l'intérieur.

Une fois dans l'appartement, il fait comprendre qu'il ne veut voir aucun gendarme. Un périmètre de sécurité est dressé autour de l'immeuble. Des négociateurs de la gendarmerie se mettent en route depuis Lyon. Le GIGN est mis en alerte.

L'homme est déjà connu pour des violences conjugales

L'homme est connu de la gendarmerie pour des violences conjugales. Il était convoqué quelques heures plus tôt pour être auditionné par les militaires, mais ne s'est jamais présenté au rendez-vous. Finalement, peu avant 21 heures, le maire entre en contact avec le forcené et arrive à le raisonner. Une intervention déterminante. L'homme de 34 ans se rend sans difficulté aux gendarmes. Il a été hospitalisé d'office, car son état de santé ne permettait pas son placement en garde à vue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess