Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drôme : "Je vais dégommer tout le monde", un jeune sort une arme dans le parc de l’hôpital psychiatrique

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Ce lundi peu avant 17 heures, un visiteur a pénétré dans le parc de l'hôpital psychiatrique de Montéléger (Drôme). Il a dégainé une arme type 9 mm en proférant des menaces de mort. Il a été interpellé et son arme était un pistolet d’air soft. Il est en garde à vue.

Illustration. Les gendarmes ont pu interpeller le jeune homme quelques minutes seulement après ses menaces dans l'enceinte extérieure de l'hôpital psychiatrique.
Illustration. Les gendarmes ont pu interpeller le jeune homme quelques minutes seulement après ses menaces dans l'enceinte extérieure de l'hôpital psychiatrique. © Radio France - Victor Vasseur

Ce jeune Valentinois de 24 ans a passé les grilles du CHS le Valmont à Montéléger vers 16h30 ce lundi après-midi. Il a très rapidement exhibé une arme de type 9 mm dans le jardin de l’hôpital psychiatrique en criant : "Je vais dégommer tout le monde". Les agents de sécurité ont essayé de le retenir tout en prenant des précautions. Mais le garçon a réussi à leur échapper. Les gendarmes ont mobilisé un dispositif conséquent, avec des équipages venus de la brigade de Chabeuil mais également des PSIG de Crest et Valence (Peloton de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie). 

Les militaires ont retrouvé le jeune valentinois à l'arrêt de bus le plus proche de l'établissement hospitalier. Il a pu être interpellé sans encombres. Son arme n'était pas létale, puisqu'il s'agit d'un accessoire d'air-soft, mais ce type de pistolet ressemble à s'y méprendre à un vrai. Le garçon  affirme qu'il venait voir une amie qui serait résidente du Valmont actuellement. Mais il n'explique pas véritablement ce qui l'a poussé à hurler des menaces en sortant ce pistolet. Une expertise psychologique du jeune valentinois pourrait être demandée dans le cadre de sa garde à vue. 

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess