Faits divers – Justice

Drôme : la femme enceinte avait sauté du premier étage pour éviter les coups, son mari condamné

Par Florence Beaudet et Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 19 décembre 2016 à 20:08

Le palais de justice de Valence
Le palais de justice de Valence © Radio France - Stéphane Milhomme

L'homme de 42 ans a été condamné ce lundi à six mois de prison ferme pour avoir frappé son épouse à Bourg-lès-Valence le 18 novembre dernier. Prise de panique, la femme enceinte de cinq mois avait sauté par la fenêtre se blessant gravement au coude.

Que s'est-il passé dans cet appartement de Bourg-lès-Valence le 18 novembre dernier ? Deux versions bien différentes ont été exposées devant le tribunal correctionnel de Valence. Le prévenu reconnaît qu'il avait bu, il avait un peu plus d'un gramme d'alcool par litre de sang. Il explique qu'il n'a brutalisé que le chat. Il lui faisait prendre une douche, l'animal le mord et il écarte alors le chat d'un geste brusque. Sa femme s'énerve, elle est dépressive, il tente simplement de la calmer. "Pourquoi a-t-elle sauté par la fenêtre alors ?" interroge la présidente. "Elle l'a déjà fait une fois, quand elle arrête son traitement, elle n'est pas bien" explique le mari.

Tirée par les cheveux, elle prend peur

Le portrait que dessine la partie civile est plus sombre. La jeune femme a connu son futur mari à 13 ans. Il a un problème avec l'alcool, déjà plus d'un gramme à 8 heures du matin, et ce monsieur est violent depuis longtemps. Selon l'épouse, il l'a tirée par les cheveux quand elle a voulu partir pendant la dispute. Elle a vu un couteau dans la cuisine et elle a eu peur, elle a sauté par la fenêtre. Enceinte de cinq mois, elle a eu beaucoup de chance. Fracture ouverte au coude mais pas de conséquence pour le futur bébé.

L'homme a été condamné à un an de prison dont six mois de prison ferme. L'affaire a agi comme un déclic pour son épouse. Aujourd'hui, elle demande le divorce.