Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drôme : A la veillée funéraire, le corps présenté dans le cercueil n'était pas le bon

mercredi 5 août 2015 à 20:11 Par Marc Podevin, France Bleu Drôme Ardèche

C'est une découverte terrible qu'a fait une famille, lors d'une veillée funéraire mardi soir à Allex, dans la Drôme. Elle s’apprêtait à se recueillir auprès de la dépouille d'un parent. Un homme de 46 ans, décédé dans le courant du week-end à Allex. Mais le corps dans le cercueil n'était pas celui du défunt.

Cercueils - pompes funèbres (illustration)
Cercueils - pompes funèbres (illustration) © Fotolia

La famille juge responsable deux sociétés de pompes funèbres de Crest, dans la Drôme. La première recueille le corps peu après le décès, lundi. Elle se charge de sa conservation, avant que le frère du défunt n'exprime son souhait de confier la dépouille a une autre entreprise.

Le mauvais corps est réceptionné

Un employé d'autres pompes funèbres vient chercher le corps. C'est alors qu'un terrible mic mac se produit. Le mauvais corps lui est remis, et il l'emporte. Un peu plus tard, le défunt est présenté lors d'une veillée funéraire. Son frère, Marius Winaud Tumbach, ne le reconnaît pas, mais il ne s'alarme pas. Il a vu le corps très abimé et se dit que la société de pompes funèbres a tout fait pour le rendre présentable. Mais pour d'autres membres de la famille, il y a bien un problème. "Ils ont dit : mais ce n'est pas possible, ce n'est pas lui" , explique Marius Winaud Tumbach."Il y avait une couverture au dessus de la dépouille, on l'a levée. Mon frère avait une cicatrice à la jambe. Là, il n'y en avait aucune. Le doute n'était plus possible. Ce n'était pas lui."

Une plainte déposée

La famille a appelé les pompes funèbres. Le bon corps a été remis dans les deux heures. Les parents du défunt sont très choqués et marqués par cette épisode. Marius Winaud Tumbach en veut aux sociétés de pompes funèbres.

Cercueil/BOB

Une plainte a été déposée contre les deux sociétés. Le défunt sera enterré ce mercredi 6 juillet.