Faits divers – Justice

Drôme : le Tchétchène assigné à résidence à Die a été expulsé

Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 9 septembre 2016 à 17:08 Mis à jour le vendredi 9 septembre 2016 à 19:08

Image d'illustration de Die
Image d'illustration de Die © Maxppp - Richard Mouillaud

Le jeune Tchétchène de 25 ans qui semait la zizanie dans la commune depuis son assignation à résidence à Die a été expulsé ce vendredi matin. Il va être remis aux autorités russes.

Mansour Koudousov ne reviendra pas de sitôt à Die. Le Tchétchène a été expulsé de France ce vendredi matin, raccompagné par la PAF jusqu'en Russie où il a été remis aux autorités. Le jeune homme âgé aujourd'hui de 25 ans n'en finissait pas de faire parler de lui dans la petite ville drômoise de 4600 habitants.

Réfugié politique en France avec sa famille installée en région parisienne, il se fait remarquer pour avoir alimenté un site internet djihadiste. Fin 2014, une mesure d'éloignement est décidée avec une assignation à résidence à distance de ses proches et c'est à Die qu'il est placé.

Provocateur et bagarreur

Il doit pointer quatre fois par jour à la gendarmerie mais ne se présente pas régulièrement, disparaît parfois durant plusieurs jours. Non seulement il ne respecte pas les conditions de son assignation mais il se comporte comme un "caïd" dans les rues de la ville. Menaces, intimidations, bagarres, injures à l'encontre des gendarmes.

En mars dernier, lors de sa quatrième comparution devant le tribunal correctionnel de Valence, il est finalement écroué. Et à sa sortie de prison, il a donc été pris en charge par la police de l'air et des frontières sur décision du ministre de l'intérieur.

Soulagement à Die, colère de son avocat

C'est un soulagement pour le maire de Die qui avait écrit à de nombreuses reprises au ministre de l'Intérieur s'inquiétant de la mauvaise influence du Tchétchène sur les jeunes de la commune.

En revanche, l'avocat de Mansour Koudousov est très en colère. Le jeune homme a été expulsé sans attendre l'examen de son recours devant le tribunal administratif prévu jeudi prochain. "Inadmissible dans un état de droit" tempête l'avocat qui craint pour la vie de son client en Russie. Il va déposer plainte pour mise en danger de la vie d'autrui.