Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drôme : les autopsies confirment l'extrême violence des deux meurtres de Saint-Marcel-lès-Sauzet

mercredi 20 juin 2018 à 19:15 Par Florence Beaudet et Sonia Ghobri, France Bleu Drôme Ardèche

Les autopsies pratiquées ce mercredi confirment que les deux personnes découvertes mardi matin ont été tuées de nombreux coups de couteau. L'enquête explore toutes les pistes dont celle d'un SDF aperçu à proximité. Les habitants de cette petite commune proche de Montélimar sont abasourdis.

La maison où les deux victimes ont été découvertes
La maison où les deux victimes ont été découvertes © Radio France - Nathalie Rodrigues

Saint-Marcel-lès-Sauzet, France

Le procureur de la République avait parlé de sauvagerie pour qualifier les deux meurtres commis à Saint-Marcel-lès-Sauzet. Les autopsies des deux victimes le confirment. L'homme de 67 ans, en visite chez la propriétaire de la maison, a reçu une multitude de coups de couteau, "10 à 15" dit Alex Perrin. La dame de 84 ans a reçu également de nombreux coups de couteau et "un coup violent sur la face" d'un objet contondant qui n'a pas pu être déterminé.

Les autopsies ne permettent pas de préciser la chronologie des meurtres, ni l'heure exacte. Ils auraient eu lieu dans la soirée ou la nuit.

"C'est de la folie. On ne pense pas qu'il puisse arriver des choses pareilles ici." — Des habitants du village

Cette tragédie est dans toutes les conversations dans la petite commune de 1200 habitants. Pascal qui tient un restaurant se dit "sans voix parce qu'on ne pense pas qu'il puisse arriver des choses comme ça"

Les habitants sont consternés, certains ont peur

Henri a eu besoin d'aller jusqu'à la maison de la victime parce qu'il n'arrivait pas à y croire : "C'est de la folie, c'est dingue. Il faut dire aux gens de bien fermer leurs portes et surtout les personnes âgées isolées, ça doit les faire réfléchir. C'est bien dingue de ne pas être en sécurité comme ça".  

Un sans-abri avec un caddie aperçu à proximité

Parmi les vérifications en cours, les gendarmes s'interrogent sur un sans-abri poussant un chariot de grande surface qui aurait été vu aux alentours. "Ce n'est qu'une piste parmi d'autres" souligne le procureur mais ça inquiète beaucoup Malika, une mère de famille : "Tant qu'on ne sait pas ce qui s'est passé, je ne laisserai pas mon fils se promener dans le village.

Deux victimes sans histoires

Le maire de Saint-Marcel-lès-Sauzet, Yves Levêque, ne connaissait pas beaucoup Jeanne Lelong, la propriétaire de la maison. Elle était prof de piano à la retraite. Il la croisait parfois à des concerts donnés dans l'église du village : "c'était une dame réservée, d'une gentillesse extrême. Elle avait 84 ans mais elle était alerte. Et pas quelqu'un qui faisait des vagues".  L'autre victime s'appelle Paul Pastor. Cet artisan du bâtiment habitait Portes-en-Valdaine. Il aurait eu 68 ans en septembre.

Appel à témoins

Les enquêteurs recueillent tous les témoignages qui pourraient les aider à la brigade de gendarmerie de Montélimar au 04 75 01 01 33.

La commune de Saint-Marcel-lès-Sauzet dans la Drôme. - Radio France
La commune de Saint-Marcel-lès-Sauzet dans la Drôme. © Radio France - Xavier Demagny