Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drôme : les gendarmes interpellent une famille soupçonnée d'une soixantaine de cambriolages

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Le père, la mère, le fils et la belle-fille sont originaires d'Europe de l'Est et habitent Carpentras dans le Vaucluse. Ils sont poursuivis pour des dizaines de cambriolages dans la Drôme, commis entre novembre 2018 et février 2019, et dont le butin s'élève à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Une quarantaine de gendarmes sont intervenus lors de l'interpellation (image d'illustration).
Une quarantaine de gendarmes sont intervenus lors de l'interpellation (image d'illustration). © Radio France - Adrien Bossard

En quatre mois, ils sont soupçonnés d'avoir commis une soixantaine de cambriolages dans le secteur des contreforts du Vercors, dans la Drôme. Cinq membres d'une même famille originaire d'Europe de l'Est ont été interpellés lundi 25 février dans leur camp de Carpentras, dans le Vaucluse, par une quarantaine de gendarmes de la Drôme. Cette enquête du Gelac, le groupement d'enquête et de lutte anti-cambriolage, a duré trois mois, pour conduire à cette arrestation d'une véritable équipe de cambrioleurs. 

Quatre mois de raids sur des communes du même secteur

S'ils sont poursuivis pour 35 cambriolages, ils sont soupçonnés en réalité d'en avoir commis une soixantaine. Des raids autour de Crest et de Romans, entre novembre 2018 et février 2019, à chaque fois dans des résidences principales et en pleine journée à Mirabel-et-Blacons, Charpey, Allex, Jaillans, Grane ou encore Beaufort-sur-Gervanne.

"C'est une petite entreprise familiale qui ne connaît pas la crise" - La procureure, lors de l'audience devant le tribunal correctionnel

"Certains partent en promenade, eux partent aux cambriolages", assène la procureure lors de l'audience de comparution immédiate qui avait lieu ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Valence. "C'est une petite entreprise familiale qui ne connaît pas la crise."  Et chacun a un rôle bien défini : le père, chef de famille, qui organise les déplacements, le fils de 25 ans au casier judiciaire bien chargé, déjà condamné pour vol aggravé, sa femme qui lui donne un coup de main et la mère elle qui s'occupe de revendre le butin.

Des vols de bijoux et d'argent liquide

Un butin estimé par les gendarmes à plusieurs dizaines de milliers d'euros. A chaque fois, ce sont des bijoux, des montres, du liquide, des ordinateurs et des tablettes qui sont volés et des maisons qui sont entièrement retournées. Même le 24 décembre. "Ils ne se rendent pas comptent, mais on a toujours du mal à dormir, même plusieurs mois après" confie à la barre plusieurs victimes de ces cambriolages. "On travaille comme des malades et le peu qu'on a, on nous le vole."

A l'issue de l'audience de comparution immédiate du tribunal correctionnel ce vendredi, le fils, la belle-fille et le père ont obtenu un délai pour préparer leur défense et seront jugés le 29 mars, mais sont placés en détention provisoire en attendant. La mère, qui a de graves problèmes de santé, a été placée sous contrôle judiciaire. Une autre jeune fille, elle aussi membre de cette famille et arrêtée en même temps, sera jugée par le tribunal pour enfants de Carpentras. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess