Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drôme : les pompiers du Vercors se réorganisent pour mieux assurer les secours pendant les vacances d'hiver

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Une garde diurne a été mise en place à Vassieux-en-Vercors (Drôme). Trois pompiers volontaires sont physiquement au centre de secours de 10h à 17h, prêts à partir en intervention. Un dispositif qui complète les astreintes pour gérer les sollicitations plus nombreuses pendant les vacances de février.

Les pompiers du Vercors (Drôme) réorganisés pour les vacances d'hiver
Les pompiers du Vercors (Drôme) réorganisés pour les vacances d'hiver © Radio France - Nathalie Rodrigues

Des pompiers volontaires sont d'astreinte à Saint-Jean-en-Royans, La Chapelle en Vercors et Vassieux-en-Vercors. Si besoin, ils sont appelés, rejoignent leur centre de secours pour partir en opération. En plus de ce système, trois pompiers volontaires assurent désormais chaque jour une garde. Ils sont issus des 3 centres de secours.

De 10h à 17h, ils sont physiquement à la caserne de Vassieux. Ils peuvent partir plus rapidement en intervention, une bonne dizaine de minutes gagnée. Le fait qu'il y ait une équipe postée en plus des astreintes permet de ne pas se retrouver démuni si deux interventions se déclenchent en même temps. D'autant que s'il faut transporter un blessé à Romans ou à Grenoble, une équipe peut être accaparée 3 heures durant. 

Plus souvent sollicités avec les stations de ski

Cela permet de couvrir les appels plus nombreux quand les stations de ski tournent expliquent Laurent Lanfray, le président du service incendie et secours de la Drôme :  "dans le schéma départemental d'analyse et de couverture des risques, on avait identifié une carence dans notre réponse à la sollicitation opérationnelle sur la période des vacances scolaires. On pouvait améliorer le service de sécurité civile pour les Drômoises et les Drômois. Nous avons donc décidé de mettre cette garde en place."

Sur les quelques 80 pompiers volontaires du Vercors, 21 participent à la garde, un ou plusieurs jours chacun. Un engagement salué par leur hiérarchie, parce qu'ils prennent sur leur temps libre. Capitaine Sébastien Bazzoli, chef de centre de Saint-Jean-en-Royans, racontent que cela n'a pas été facile de trouver des volontaires disponibles pour la garde : "on a une spécificité à Saint-Jean-en-Royans, c'est qu'on fait beaucoup d'interventions à l'année. Quasiment 500 interventions pour un effectif de 35 sapeurs-pompiers. Donc on a une grosse sollicitation locale. Fournir des hommes pour la garde n'a pas été chose aisée. Il a fallu composer avec différentes contraintes, les disponibilités. On y est arrivé. On fournit 7 à 8 pompiers pour la garde."

Un bilan à faire à la fin des vacances

La garde coûte environ 4000 euros au service incendie et secours pour les quinze jours des vacances. Une ambulance supplémentaire a aussi été fournie au centre de Vassieux. Onze opérations ont été réalisées pour l'heure détaille le contrôleur général Didier Amadei, directeur du SDIS de la Drôme : "ça fait une intervention par jour, donc ça peut justifier la mise en place d'une garde sur ce secteur. On va analyser le dispositif à la fin des vacances, et en fonction des données qui ressortiront, c'est un dispositif qu'on pourra remettre en place, soit sur cette période, soit sur d'autres périodes de l'année où on aura les mêmes sollicitations."

La garde diurne s'arrête à la fin de la semaine. Elle ne couvre pas les vacances scolaires de toutes les zones, parce que les stations de ski de la Drôme sont surtout fréquentées par les locaux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess