Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drôme : prison ferme pour "les pirates de l'autoroute A7"

mercredi 8 novembre 2017 à 3:32 - Mis à jour le mercredi 8 novembre 2017 à 8:14 Par Emmanuel Champale, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Quatre hommes ont été condamnés mardi à Valence à des peines de cinq mois à trois ans de prison ferme pour de nombreux vols commis en 2016 dans la Drôme. Leurs victimes : des touristes étrangers sur les aires de repos de l'autoroute A7

Les voleurs, surveillés de près, avaient été filmés en pleine action
Les voleurs, surveillés de près, avaient été filmés en pleine action - Parquet de Valence

On les a surnommé "les pirates de l'autoroute A7" ! Ces quatre hommes originaires des Balkans ont été jugés mardi au tribunal de Valence. Pendant plusieurs mois l'an dernier, ils ont attaqué des campings-cars étrangers garés sur les aires d'autoroute de la vallée du Rhône. Ils agissaient toujours de la même façon : en pleine nuit, ils ouvraient les portes des véhicules avec un tournevis et volaient l'argent , les bijoux et le matériel multimédia à portée de main. Pour autant, ces voleurs résidant à Marseille et qui montaient "travailler" sur les aires de repos n'ont jamais agressé les propriétaires qui dormaient à l'intérieur de leur camping-car.

Les malfaiteurs avaient été arrêtés après une longue enquête des gendarmes. Les enquêteurs surveillaient discrètement les aires de repos. Ils ont réussi plusieurs fois à photographier ou à filmer les attaques. Les deux principaux responsables sont condamnés à deux et trois ans de prison ferme. Ils sont retournés derrière les barreaux dès la fin du procès. Les deux autres prévenus, moins impliqués, écopent de cinq et six mois de prison ferme. Ils ont été laissés en liberté.

Le procureur de la République avait requis des peines de six mois à cinq ans de prison. Si les quatre hommes ont bien été condamnés pour vol, ils ont été relaxés pour l'association de malfaiteurs.