Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drôme : sous la menace, un kiosquier doit retirer ses affiches du Point

lundi 28 mai 2018 à 18:14 Par Victor Vasseur, France Bleu Drôme Ardèche

Comme dans le Vaucluse, des affiches du Point ont été retirées d'un kiosque à Valence ce samedi 26 mai. Eric Chabot, le kiosquier, n'a rien pu faire. Des sympathisants d'Erdogan l'ont menacé.

Une affiche du Point était placée sur ce panneau. Elle a été arrachée samedi.
Une affiche du Point était placée sur ce panneau. Elle a été arrachée samedi. © Radio France - Victor Vasseur

Valence, France

Éric se souvient de tout, du moindre détail. Quelques minutes après l'ouverture de son kiosque, à l'aube samedi matin, une première voiture s'arrête. Deux hommes sortent et viennent le voir. Ils exigent que les trois affiches avec la Une du Point soient retirées. Eric répond qu'il ne peut pas, que ce n'est pas à lui de le faire. "On va revenir" préviennent-ils. 

Le kiosquier n'est pas le propriétaire de ces emplacements publicitaires. Ils appartiennent au groupe MédiaKiosk. 

Voici la Une du Point, avec le titre sur le président turc Recep Tayyip Erdogan - Radio France
Voici la Une du Point, avec le titre sur le président turc Recep Tayyip Erdogan © Radio France - Victor Vasseur

"Je n'ai plus envie de faire ce métier"

Quelques heures plus tard, les menaces reprennent. Les militants pro-Erdogan reviennent, plus nombreux. Là encore, Eric ne bronche pas. Mais à 18h30, un des partisans du président turc, très excité, s'attaque au kiosque. Il soulève la vitre et arrache l'affiche. Elle termine pliée en quatre dans une poubelle.  

Sous la menace des militants, le kiosquier décide alors de retirer les deux autres affiches. A quelques mois de la retraite, Eric "n'a jamais vu ça". Il l'affirme : "même pas avec Charlie". Pourtant la Une du journal satirique est affichée régulièrement.  

Les affiches ont été retirées dans ce kiosque valentinois, sur les Boulevards. - Radio France
Les affiches ont été retirées dans ce kiosque valentinois, sur les Boulevards. © Radio France - Victor Vasseur

Depuis samedi, deux des trois affiches ont été remplacées par des pubs. Un dernier panneau est toujours vide. L'hebdomadaire le Point pourrait porter plainte, tout comme MédiaKiosk.