Faits divers – Justice

Drôme : un agent d'assurance aurait escroqué pour deux millions d'euros en quatre ans

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu mercredi 28 septembre 2016 à 18:44 Mis à jour le mercredi 28 septembre 2016 à 18:49

Véhicule de police.
Véhicule de police. - Image d'illustration.

Un homme de 44 ans a été mis en examen ce mercredi 28 septembre. Ce responsable de deux agences Generali est soupçonné d'avoir arnaqué des clients pendant quatre ans, à Pierrelatte et Montélimar. Le montant de l'escroquerie est faramineux : deux millions d'euros au total.

Un Drômois soupçonné d'une vaste arnaque à Montélimar et Pierrelatte a été mis en examen ce mercredi. Les charges sont lourdes : escroquerie aggravée, abus de confiance aggravé, faux et usage de faux. Cet agent en assurance, responsable des agences de la compagnie Generali à Pierrelatte et Montélimar, arnaquait ses clients depuis quatre ans.

Une arnaque de deux millions d'euros

Pendant toutes ces années, le Montilien aurait volé deux millions d'euros au total. Sa combine était bien rôdée : des clients venaient pour placer leur argent, mais au lieu d'ouvrir des assurances-vie et des livrets d'épargne, l'escroc gardait les versements pour lui. La société Generali n'a découvert l'arnaque qu'au début de l'été. Des victimes ont alerté le siège, car elles n'ont pas pu récupérer leurs économies qu'elles pensaient bien à l'abri. L'agent d'assurance de 44 ans, lui, vivait confortablement. Il se servait aussi de l'argent volé pour rembourser ses dettes. Il a finalement été révoqué par Generali le 13 septembre.

L'homme a été placé sous contrôle judiciaire

La justice aussi l'a rattrapé : une enquête a été ouverte et confiée à la brigade financière de police judiciaire de Lyon. Le Montilien a été interpellé lundi et mis en garde à vue. Il n'était pas connu de la justice. Ce mercredi après-midi, il a donc été placé sous contrôle judiciaire et a pu ressortir libre. Les clients, eux, devraient être indemnisés par Generali. Pour le moment, une vingtaine de dossiers ont été déposés.

Partager sur :