Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drôme : un vagabond espagnol suspecté du double meurtre de Saint-Marcel-lès-Sauzet

mercredi 26 septembre 2018 à 11:15 Par Florence Beaudet et Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche

Le procureur de la République confirme mercredi matin lors d'un point presse à Valence qu'un suspect a été mis en examen et écroué suite au double meurtre de Saint-Marcel-lès-Sauzet (Drôme) le 19 juin. Il s'agit d'un SDF espagnol de 59 ans qui avait été vu à plusieurs reprises sur la commune.

C'est dans cette maison isolée que les deux victimes avaient été découvertes
C'est dans cette maison isolée que les deux victimes avaient été découvertes © Radio France - Nathalie Rodrigues

Saint-Marcel-lès-Sauzet, France

C'est donc bien l'homme qui avait attiré l'attention dans les jours précédant la tragédie qui est suspecté du double meurtre de Saint-Marcel-lès-Sauzet (Drôme) le 19 juin dernier. Le procureur de la République Alex Perrin l'a confirmé mercredi matin au cours d'une conférence de presse. 

Confondu par son ADN

Un homme qui poussait un caddie avait été vu à plusieurs reprises autour de la propriété de Jeanne Lelong le 18 juin en fin d'après-midi, début soirée, au moment du crime. Le 19 juin au soir, il est repéré et interpellé près du squat qu'il occupe à Montélimar.

Un chien Saint-Hubert de la gendarmerie repère l'odeur de ce vagabond sur le chemin qui descend de la route départementale jusqu'à la propriété de Jeanne Lelong, odeur flairée jusqu'à la fenêtre brisée par laquelle il serait rentré dans la maison, jusqu'au jardin où est découvert le corps de Paul Pastor.

Le travail de la police technique et scientifique va permettre de le confondre plus précisément. Travail compliqué parce que le meurtrier présumé a cherché à effacer toute preuve. Il avait ouvert tous les robinets de la maison et fermé les évacuations pour tenter d'inonder les lieux du crime. Mais l'ADN du marginal est retrouvé sur la poignée de fenêtre fracturée, sur un tesson de bouteille où sont aussi retrouvés les ADN des 2 victimes, et sur la hache, une des armes du crime. La hache qu'il avait tentée de dissimuler dans une remise.

Le mis en examen conteste

Il consteste. Il parle de preuves pas probantes, de hasard, il est confus. Il est mis en examen pour "meurtres". Il est en détention provisoire depuis le 21 juin. 

C'est un homme de 59 ans, espagnol, en rupture familiale, peut-être un ancien de la légion espagnole, un vagabond qui errait déjà dans son pays, et qui là remontait la Vallée du Rhône pour atteindre Paris.

Le suspect a déjà un casier judiciaire en Espagne. Les enquêteurs sont en train de récupérer des pièces de son dossier. Il a déjà été condamné au moins à deux reprises à plusieurs années de prison pour "des vols qualifiés". L'instruction, toujours en cours, doit permettre de préciser ces éléments.

Le mis en examen niant les faits, le mobile du crime n'est pas arrêté, mais les enquêteurs pensent au vol : il manque des bijoux, une carte bancaire chez Jeanne Lelong. Ces objets n'ont pas été retrouvés. 

Deux meurtres très violents

Le double meurtre avait particulièrement choqué sur la commune. Deux corps avaient été découverts au domicile d'une octogénaire du village. Jeanne Lelong, ancienne professeur de piano âgée de 84 ans, et l'un de ses amis Paul Pastor, 67 ans et originaire de la commune voisine de Portes-en-Valdaine, avaient été découverts lardés de coups de couteau et frappés avec un objet contondant, une hache.

La commune de Saint-Marcel-lès-Sauzet dans la Drôme. - Radio France
La commune de Saint-Marcel-lès-Sauzet dans la Drôme. © Radio France - Xavier Demagny