Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drôme : un homme radicalisé en fuite depuis deux mois

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Depuis deux mois, un Algérien vivant à Valence et condamné pour apologie du terrorisme a disparu dans la nature suite à une décision de justice. Il aurait dû être reconduit en Algérie mais il a été assigné à résidence et en a profité pour disparaître.

L'homme avait été arrêté dès sa sortie de l'audience le 18 mars dernier
L'homme avait été arrêté dès sa sortie de l'audience le 18 mars dernier © Radio France - Mélanie Tournadre

Valence, France

La justice a-t-elle laissé filer un homme dangereux ? Depuis deux mois, un Algérien vivant à Valence et radicalisé a disparu. Un profil plutôt inquiétant. Il est l'auteur de nombreuses publications sans équivoque sur les réseaux sociaux où il poste des images de kalachnikov, de combattants et où il écrit notamment "Accorde la victoire aux moudjahidines de Daech". Il reconnaît même avoir été abordé pour livrer des colis contenant "des objets dangereux".

Interdiction du territoire français

Le 18 mars dernier, le tribunal correctionnel de Valence le condamne à un an de prison et dix ans d'interdiction du territoire français. L'homme fait déjà l'objet d'une obligation de quitter le territoire français pour une précédente condamnation pour violences conjugales. Dès sa sortie du tribunal, il est arrêté et conduit en centre de rétention administrative de Lyon. 

Assignation à résidence non respectée

Il fait appel. Un juge des libertés et de la détention décide alors de l'assigner à résidence car l'une de ses connaissances est prête à l'héberger. La préfecture de la Drôme et le parquet de Lyon -saisi par celui de Valence- réagissent. La cour d'appel de Lyon confirme la décision. Assignation à résidence. Avec obligation de pointer chaque jour au commissariat de Valence. L'homme ne s'y présentera jamais. 

Où est-il aujourd'hui ? Les services de renseignement sont à sa recherche.