Faits divers – Justice

Drôme : un jeune anglais interpellé à 165 km/h sur l'autoroute A7

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 14 avril 2015 à 12:11

Radar au bord d'une route (illustration)
Radar au bord d'une route (illustration) © MaxPPP

Les faits se sont produits dimanche à Loriol. Le jeune homme roulait au volant d'une Ferrari F12 Berlinetta. Un des plus gros modèle de la marque italienne et le PV à 90 euros l'a presque amusé.

Ce jeune conducteur avait son richissime papa à ses cotés. Le piquant de l'histoire, c'est que le garçon a confié aux gendarmes qu'il passait des examens au Royaume-Uni pour devenir policier de la route. Ce qu'il voulait au moment de son interpellation, c'était faire des photos des deux voitures l'une à coté de l'autre : la Ferrari à 300.000 euros et 740 chevaux aux cotés de la Mégane RS des gendarmes. Il a même proposé de payer pour cela, ce que les gendarmes ont évidemment refusé.

Les gendarmes sont fatalistes face à ces conducteurs étrangers richissimes qui vivent dans un autre monde . Le père et le fils revenaient d'un week-end à Saint-Tropez et rentraient en Angleterre. L'amende s'élève à 90 euros pour eux, un peu comme 9 centimes pour nous. Pour payer, le père a sorti une liasse de billets qui contenait plusieurs milliers d'euros.

Les gendarmes ne peuvent rien faire d'autre que ces maigres amendes, tant que ces conducteurs étrangers ne dépassent pas 179 km/h. Cette vitesse dépassée, leur permis peut être gardé et à partir de 189 km/h c'est le véhicule qui est confisqué, une loi française est assez clémente que les conducteurs étrangers connaissent. Certains règlent carrément leur régulateur de vitesse sur 170 pour traverser la France. Peu importe les panneaux de limitation à 130. Certains vont même jusqu'à inclure dans leur budget week-end ou vacances les quelque PV à 90 euros qu'ils prendront sur la route. Un conducteur belge l'a avoué il y a quelques mois aux militaires de l'Escadron de Sécurité routière (EDSR) de la Drôme : lui avait même carrément dans la poche des liasses de billets d'un montant de 90 toutes prêtes pour payer les contraventions qu'il était certain de devoir payer avant de reprendre sa route.

Un jeune anglais interpellé à 165 km/h sur l'autoroute A7 dans la Drôme.