Faits divers – Justice

Drôme : un jeune Tchétchène condamné pour ne pas avoir respecté son assignation à résidence

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 25 mars 2016 à 18:15

La commune de Die dans la Drôme
La commune de Die dans la Drôme © Maxppp - MOUILLAUD RICHARD

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné ce vendredi ce jeune réfugié politique à un an de prison ferme. C'est la cinquième fois qu'il se retrouvait devant les juges pour ne pas avoir respecté ses obligations, depuis 2012 et les attentats de Toulouse.

Ce jeune Tchétchène de 25 ans doit pointer quatre fois par jour à la gendarmerie de Die dans la Drôme depuis des années. Mais ces derniers mois, et comme souvent, il ne s'est pas rendu régulièrement pour ces signatures journalières. Pourtant depuis 2012 au moins -et les attentats de Toulouse- il est dans le viseur du ministère de l'intérieur : le jeune a alimenté en France un site internet djihadiste : "j'avais 15 ans à l'époque, j'ai pris mes distances" dit-il. "Mais je n'ai jamais été en garde à vue pour ce dossier, jamais entendu ... Seulement assigné à résidence".

A Die, il pète les plombs (son avocat)

Sauf que la présidente met aussi en avant ses agissements nocturnes dans la commune drômoise ; il a aussi outragé un gendarme qui demande aujourd'hui réparation. Et puis sous le coup d'un mandat de recherche cet automne le jeune est parti à Paris sans autorisation. Il s'est même montré sur Facebook en photo devant Notre Dame. Son avocat le rappelle : "A Die il pète les plombs ... Et depuis 2012 il est donc assigné à résidence pour rien ; on l'assigne sur du vent". Le procureur de la république dresse un réquisitoire contre ce jeune. Il requiert un an de prison ferme. Le magistrat obtient d'ailleurs cette peine et prédit : un jour il sera expulsé.

A LIRE AUSSI : Un Tchétchène bien embarrassant à Die dans la Drôme