Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drôme : un sans-abri suspecté après le double meurtre de Saint-Marcel-lès-Sauzet

vendredi 29 juin 2018 à 18:32 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Un suspect est sous les verrous, mis en examen discrètement en fin de semaine dernière après la découverte le 19 juin dernier de deux retraités tués à coups de couteau à Saint-Marcel-lès-Sauzet. Il s'agit du SDF poussant un chariot de supermarché, vu à plusieurs reprises sur la commune.

La maison où ont été découverts les deux corps se trouve à l'écart du village
La maison où ont été découverts les deux corps se trouve à l'écart du village © Radio France - Nathalie Rodrigues

Saint-Marcel-lès-Sauzet, France

C'est Le Parisien-Aujourd'hui en France qui révèle l'information ce vendredi. Un suspect a été interpellé, mis en examen et écroué en fin de semaine dernière.

Le procureur de la République se refuse à tout commentaire. Ni confirmation, ni infirmation. Alex Perrin renvoie à la fin du mois de juillet pour toute communication sur cette affaire.

Le suspect vu à plusieurs reprises dans la commune

Comme nous l'indiquions au lendemain des meurtres, ce SDF était recherché. Il n'était pas passé inaperçu dans le village car cet homme à la barbe grise et aux cheveux longs marchait en poussant un chariot de supermarché. Il a notamment été vu dans un café de Saint-Marcel-lès-Sauzet, la veille de la découverte des corps. Il parle espagnol et à ce moment-là, il ne paraissait ni agité, ni agressif.

S'agit-il du meurtrier ? S'il n'y a aucune communication officielle sur le sujet, c'est sans doute parce que la justice attend des analyses complémentaires qui en apporteraient la preuve formelle.