Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Drôme : une banquière escroque ses clients pendant trois ans

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu
Bourg-lès-Valence, France

Une chargée de clientèle de Bourg-lès-Valence, dans la Drôme, vient d'être condamnée par le tribunal correctionnel de Valence. Pendant trois ans, elle a volé plus de 63.000 euros à ses clients les plus proches.

Clavier et souris d'une banque
Clavier et souris d'une banque © Radio France - Jeanne marie Marco

Voilà une affaire qui ne fait pas de publicité aux banques. Ce jeudi après-midi, au tribunal correctionnel de Valence, dans la Drôme, une ex-banquière de 37 ans comparaissait pour escroquerie, abus de confiance, faux et usage de faux. Pendant trois ans, elle a escroqué une dizaine de ses clients du CIC Lyonnaise de Banque de Bourg-lès-Valence.

Plus de 63.000 € de virements

La chargée de clientèle a escroqué ses clients entre octobre 2007 et octobre 2010. Pendant ces trois années, la banquière a alimenté ses comptes personnels avec les comptes de 13 de ses clients, essentiellement des personnes âgées. De faux virements étaient mis en place, tous avec de faux libellés tels que "regul succession", " regul frais de compte", "regul décès". Avec ces 88 virements, la banquière a ainsi réussi à se verser plus de 63.000 euros.

Je n'avais aucune raison de me méfier — Elisabeth une des victimes

Elisabeth n'a jamais vu le chèque qu'elle a déposé sur son compte

Une seule victime est venue assister à l'audience. Elisabeth ne s'est pas constituée partie civile mais elle est venue pour comprendre " je n'ai pas compris ce qui s'est passé, j'avais déposé un chèque mais il n'apparaissait pas sur mon compte, pas de 1500€ [...] le deuxième mois toujours rien [...] j'ai écrit à la Direction générale alors là la banque m'a dit nous allons vous rembourser".

La banque porte plainte

Alertée par différents clients, le CIC Lyonnaise de Banque a porté plainte le 21 février 2012 contre cette employée. En garde à vue , la chargée de clientèle reconnait tout de suite les faits " au départ je voulais combler un découvert". Agacement de la Présidente du tribunal qui répond ainsi à la prévenue "vous savez comment on fait pour combler un découvert vous travaillez dans une banque!" . La banquière explique alors qu'elle est "tombée dans une maladie d'achats compulsifs", elle a en effet dépensé des milliers d'euros pour des vêtements de marque " je me suis rendue compte de tout ça en garde à vue, j'ai vu tout ce que j'avais acheté chez moi sans avoir rien porté".

L'ex banquière de Bourg-lès-Valence termine en sanglots à la barre du tribunal "c''est de l'auto-suicide ce que j'ai fait, je veux tout rembourser jusqu'au dernier centime". Elle a été condamnée à 10 mois de prison avec sursis, à verser 30.740 euros au CIC et 1.600 € aux deux clients que se sont constitués partie civile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu