Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Nice

Attentat de Nice : l'association "Promenade des Anges" en colère contre deux décisions de justice

-
Par , France Bleu Azur

L'association de victimes de l'attentat du 14 juillet à Nice "Promenade des Anges" se dit indignée au sujet de deux décisions prises récemment par la justice niçoise. Elle publie un communiqué pour les dénoncer haut et fort.

Stèle commémorative de l'attentat de Nice
Stèle commémorative de l'attentat de Nice © Maxppp - BOUTON frantz

L'association "Promenade des Anges", née juste après l'attentat du 14 juillet, est en colère. Dans un communiqué envoyé aux médias et publié sur les réseaux sociaux, elle pointe du doigt deux décisions du juge d'instruction en charge de l'enquête sur le dispositif de sécurité qui devait être mis en place ce soir-là. L'association rappelle tout d'abord qu'elle est la seule association à s'être portée partie civile dans l'information ouverte contre X pour mise en danger d'autrui. On ne parle pas là du volet "enquête terroriste", mais de l'enquête sur le dispositif de sécurité en prévision du feu d'artifice. Dans le cadre de cette procédure, le maire de Nice et son premier adjoint ont déjà été entendus, ainsi que l'ex-directeur de cabinet du préfet. 

Mais aujourd'hui, ce qui offusque l'association c'est que le juge d'instruction ne veut pas communiquer les éléments recueillis lors de ces auditions. C'est "un mépris pour les victimes" écrit l'association. Enfin, ce même juge repousse également à juin la date de remise d'un rapport d'expert sur la fiabilité des plots en bétons. "Juin, c'est après les élections" remarque "Promenade des Anges".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess