Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Du cannabis caché dans des cercueils, sur une aire de l'autoroute A36 près de Besançon

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Les douaniers ont fait une drôle de découverte sur l'aire d'autoroute de Marchaux, près de Besançon, ce mercredi 24 juin 2020, sur l'A36 : 65 kg d'herbe de cannabis, en sachets, étaient dissimulés dans un faux corbillard.

Du cannabis caché dans des cercueils : c'est ce qu'ont découvert les douaniers sur l'aire d'autoroute de Marchaux, ce mercredi 24 juin 2020 sur l'A36 (photo d'illustration)
Du cannabis caché dans des cercueils : c'est ce qu'ont découvert les douaniers sur l'aire d'autoroute de Marchaux, ce mercredi 24 juin 2020 sur l'A36 (photo d'illustration) © Maxppp - FRANCOIS DESTOC

C'est un scénario digne d'un film pour des trafiquants de drogue. Les douaniers ont découvert ce mercredi sur l'aire de repos de Marchaux, sur l'A36, près de Besançon, 65 kilos d'herbe de cannabis cachés dans des cercueils, à bord d'un faux corbillard. 

Des cercueils non plombés

Ce qui a alerté les douaniers, lors du contrôle, c'est que les quatre cercueils n'étaient pas plombés, alors que c'est obligatoire quand des corps sont transportés sur des trajets internationaux. Les militaires décident alors d'ouvrir les cercueils... A l'intérieur, aucun défunt, mais 65 kg d'herbe de cannabis, conditionnée dans des sachets.

Un chauffeur déjà condamné

Le faux croque-mort, un Roumain d'une trentaine d'années, est immédiatement interpellé et placé en garde à vue. Déjà condamné pour un braquage de bijouterie en Espagne, il devrait être jugé ce vendredi, en comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Besançon. Selon les premiers éléments de l'enquête, la drogue provenait d'Espagne et devait être transportée en Allemagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu