Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Du matériel et des hommes pour lutter contre les terroristes en régions

-
Par , France Bleu Limousin
Limoges, France

Des effectifs et du matériel supplémentaire vont être déployés pour la police et la gendarmerie en province. Une annonce du ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve. Le but ? Permettre aux forces de l'ordre d'intervenir en cas d'attaque terroriste dans les régions, notamment en Limousin.

Plus de 260 Boucliers Balistiques Souples être distribués en France
Plus de 260 Boucliers Balistiques Souples être distribués en France © Maxppp - Marlène Awaad

La priorité va aux grandes agglomérations telles que Lyon, Marseille ou Toulouse, mais le Limousin ne sera pas en reste. Pour la police, cela concerne les brigades anti criminalité. Des "BAC" qui n'auront chez nous, pas de renfort humain mais du matériel plus adapté à la lutte et au combat contre les terroristes. Que ce soit en Haute-Vienne, en Corrèze ou en Creuse.

Notamment des fusils d’assaut, des casques lourds, et des boucliers dit sarcophage, qui résistent aux armes de guerre. Les dotations ont déjà commencé dans d'autres régions depuis le mois de janvier. On ignore pour l'instant quand le tour du Limousin viendra. Ce sera au plus tard au mois de juin. Mais une chose est  certaine, ce matériel n'aura pas beaucoup de kilomètres a faire, puisqu'il est stocké au centre logistique de la police nationale basé en zone nord de Limoges...

Pour la gendarmerie, c'est l'inverse. Selon nos informations, il n'y a pas de matérielle supplémentaire de prévu. En revanche, et c'est acté, il y aura des renforts humains. Là aussi on ignore quand. Ces gendarmes viendront compléter les trois Psig déjà existant en Haute-Vienne. Les pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie basés à Limoges, Saint Junien et Bellac. Pas d'information pour l'instant en ce qui concerne la Corrèze.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess