Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ébloui par le soleil, il est relaxé après un accident mortel à Sérignan

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Un conducteur qui avait tué un piéton en décembre dernier à Sérignan a été relaxé par la justice ce lundi à Béziers. Le conducteur a plaidé l'éblouissement par le soleil. La famille du piéton ne comprend pas.

Reflet du soleil sur un pare-brise (illustration)
Reflet du soleil sur un pare-brise (illustration) © Getty - jopstock

Sérignan - France

Un employé de la mairie de Serignan était jugé ce lundi devant le tribunal correctionnel de Béziers pour homicide involontaire. Ce jeune de 28 ans avait renversé et tué avec sa fourgonnette de service un piéton en décembre 2017. La victime, âgée de 64 ans, se rendait chez son dentiste et traversait en dehors du passage piéton. 

Un conducteur prudent ébloui par le soleil

L'enquête a permis de démontrer que le conducteur roulait à 30 km/h, qu'il n'avait consommé ni drogue ni alcool et que son téléphone portable était dans la boîte à gants. Le jeune homme n'a cessé d'exprimer des remords et présenté ses excuses à la famille lors de l'audience.  Ce salarié avait quasiment tous ses points sur son permis de conduire et n'avait pas eu de comportement dangereux jusque-là. Mais ce qui a surtout retenu l'attention du tribunal, c'est que le jour de l'accident, il a été ébloui par le soleil et n'a pas vu le piéton qui traversait. Des circonstances qui ont permis à son avocat d'obtenir la relaxe.

"C'est quand même un homicide involontaire !"

Une relaxe difficile pour les proches de la victime qui ne comprennent pas et qui ont du mal à faire le deuil. À commencer par sa belle-sœur, Lyne : "C'est quand-même un homicide involontaire, il y a eu mort d'homme ! Le conducteur a été ébloui par le soleil ? Mais lorsqu'il a tourné à droite, il ne l'avait plus le soleil ! À mon avis il roulait à plus de 30 km/h. Il dit que mon beau-frère ne traversait pas sur le passage piéton, mais c'est faux !"

La belle-soeur de la victime ne comprend pas cette relaxe

"L'éblouissement, un cas de force majeure."

L'avocat du conducteur Mathieu Montfort explique qu'il s'agit d'un résultat purement juridique. "Pour un homicide involontaire, il y a des textes précis, il faut démontrer des fautes d'imprudences ou la violation d'une obligation de sécurité, ce n'est pas le cas. L'éblouissement est presque devenu un cas de force majeure, on ne peut pas être responsable. Mon client n'a même pas eu le temps de freiner. C'était un bon conducteur, il avait adapté sa vitesse. Il était inconcevable qu'il ne soit pas relaxé."

Mathieu Montfort, l'avocat du conducteur

Choix de la station

France Bleu