Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Échirolles : 94 kg de cannabis, 1,4 kg de cocaïne et six armes saisis par hasard par la Police

vendredi 4 mai 2018 à 18:50 Par Julien Morin, France Bleu Isère et France Bleu

Ils allaient interpeller un homme dans le cadre d'une affaire de violences avec armes jeudi, ils sont rentrés le coffre plein de marchandises. Presque par hasard, les policiers ont saisi 94 kg de cannabis, 1,4 kg de cocaïne, six armes et 390 cachets d'ecstasy à Échirolles.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Échirolles, France

Jeudi matin, les policiers se rendent quartier de la Luire, à Échirolles. Dans leur viseur, l'un des deux individus suspectés dans une affaire de violences volontaires avec armes qui s'est déroulé le week-end précédent. C'est au cours de la perquisition du domicile de l'homme âgé de 31 ans (qui se trouve être le domicile de sa mère) qu'ils mettent la main sur un sacré magot, plusieurs armes dont un fusil-mitrailleur de type kalachnikov, ainsi qu'une grosse quantité de diverses drogues.

  • 94 kg de résine de cannabis
  • 3 kg d'herbe de cannabis
  • 90 grammes d'huile de cannabis
  • 1,4 kg de cocaïne
  • 390 cachets d'ecstasy
  • 37 500 euros en liquide
  • 6 armes dont une kalachnikov et de nombreuses munitions

L'homme avait déjà été impliqué dans une affaire de stupéfiants il y a deux ans

"La quantité saisie reste exceptionnelle. C'est une bonne surprise ! Les collègues disent que ça faisait des années qu'ils n'avaient pas vu une telle prise d'un seul coup", a déclaré à l'AFP la commissaire Céline Cance, cheffe de la Sûreté départementale iséroise. Les deux hommes ont été placés en garde à vue dans la foulée de leur interpellation et y étaient encore vendredi soir. Ils devaient être déférés samedi matin devant le parquet de Grenoble.