Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Échirolles : qu'arrive-t-il aux chats de la Viscose ?

lundi 27 mars 2017 à 6:00 Par Lionel Cariou, France Bleu Isère et France Bleu

Depuis deux mois, des chats disparaissent ou sont retrouvés morts dans le quartier de la Viscose, à Échirolles. Neuf cadavres ont été découverts selon l'association Cosa Animalia qui a décidé de porter plainte.

Une photo prise par l'association Cosa Animalia
Une photo prise par l'association Cosa Animalia - Cosa Animalia

Échirolles, France

Pour Christelle Verdier, bénévole de l'association Cosa Animalia, c'est une certitude : quelqu'un s'en prend aux chats du quartier de la Viscose. Neuf carcasses mutilées ont été découvertes au cours des deux derniers mois. Une d'entre elle peut être attribuée à l'attaque d'un chien. Mais pas les autres selon Christelle Verdier qui voit la main de l'homme derrière cette histoire :

Christelle Verdier devant l'un des abris pour chats - Radio France
Christelle Verdier devant l'un des abris pour chats © Radio France - Lionel Cariou

Ça me choque et ça me dégoûte. Les gens feraient mieux de se trouver un autre passe-temps !

Pour l'instant, rien ne permet d'expliquer l'origine des morts, ni des disparitions (une dizaine). Si quelques-uns appartiennent à des maîtres, la pulpart de ces animaux sont des chats errants, stérélisés par Cosa Animalia. L'association a aussi installé dans le quartier quatre petits abris dans lesquels les chats peuvent trouver de la nourriture. Avant cette affaire, une trentaine de bêtes y avaient leurs habitudes.

Cosa Animalia a l'intention de porter plainte dans les jours qui viennent. En attendant, les bénévoles passent régulièrement dans le quartier pour tenter de percer le mystère des chats de la Viscose.