Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Échirolles : trois fonctionnaires de police menacés de mort

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Isère

Une photo montrant trois policiers grenoblois en tenue et avec la mention "morts ou vifs"a été retrouvée scotchée sur un mur à Échirolles (Isère). Une enquête est ouverte.

L'hôtel de police de Grenoble (illustration).
L'hôtel de police de Grenoble (illustration). © Radio France - Bastien Thomas

Trois policiers grenoblois ont été victimes de menaces de mort. Ce samedi, une photo sur laquelle figurent trois fonctionnaires en tenue et comportant la mention "morts ou vifs" a été scotchée sur un mur dans la commune d'Échirolles (Isère), sur le quai Paul Rèche dans le quartier de la Viscose. 

La photo a été repérée peu après 18h30 par une riveraine. Elle a immédiatement donné l'alerte à la police grenobloise qui a mené des investigations. Elles ont permis d'identifier les trois fonctionnaires sur la photo qui ont porté plainte. Ils appartiennent tous au groupe de sécurité de proximité de Grenoble

Une enquête a été ouverte pour menace de crime ou délit contre les personnes dépositaires de l'autorité publique. Elle est prise en  charge par la direction départementale de la sécurité publique de Grenoble. Le ou les auteurs des faits risquent une peine allant jusqu'à trois ans de prison. 

Est-ce que l'on veut les lois de la République ou les lois de petits caïds ? - Fabienne Lewandowski, Directrice départementale de la sécurité publique en Isère

"On a déjà eu des épisodes où il y avait le nom, le surnom ou l'immatriculation d'un véhicule mais là, c'est la première fois qu'il y a les photos de policiers qui travaillent sur ce quartier" détaille Fabienne Lewandowski, Directrice départementale de la sécurité publique en Isère. "Ça incite à réfléchir. C'est n'est pas seulement un policier et sa famille qui sont attaqués mais c'est la société toute entière" dit-elle encore.

Fabienne Lewandowski, DDSP de l'Isère, dans son bureau de Mistral
Fabienne Lewandowski, DDSP de l'Isère, dans son bureau de Mistral © Radio France - Véronique Pueyo

"Mes collègues sont là pour protéger la population et non pour se faire violenter, faire face à des menaces de mort et des tentatives d'assassinats" déplore Yannick Bianchéry, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance. "Ces individus là n'ont même plus peur de la justice. Est-ce à tort ou à raison quand on voit le résultat de la justice pour mes collègues de Viry-Châtillon. C'est pour ça que l'on demande un observatoire de la réponse pénale pour que la justice puisse aussi justifier son action" termine le syndicaliste.

Yannick Bianchéri, représentant du syndicat Alliance Police à Grenoble.
Yannick Bianchéri, représentant du syndicat Alliance Police à Grenoble. © Radio France - Louise Buyens

"Les élu-es, les services de police et ceux de la Ville sont déterminés à continuer de permettre à chaque citoyen-ne de vivre paisiblement dans les quartiers d’Échirolles. Ceux-ci appartiennent aux habitant-es et non à une poignée de délinquants, qui pourrissent la vie des honnêtes gens" réagi quant à lui Renzo Sulli, maire d'Echirolles, dans un communiqué.

Ces faits surviennent dans un contexte tendu entre certains jeunes de quartiers et les forces de l'ordre, régulièrement agressées par des tirs de mortiers ou victimes de guet-apens ces dernières semaines dans l'agglomération grenobloise mais aussi à Bourgoin-Jallieu

Choix de la station

À venir dansDanssecondess