Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Écobuages au Pays Basque : le maire de Sare porte plainte pour incendie(s) criminel(s)

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Les feux d'écobuages ont été interdits durant tout le weekend dans toutes les communes des Pyrénées Atlantiques. Une décision du nouveau préfet Eric Spitz. Le maire de Sare porte plainte suite aux écobuages de la semaine précédente.

Le feu a brûlé des centaines d'arbres plantés par la commune
Le feu a brûlé des centaines d'arbres plantés par la commune © Radio France - Bixente Vrignon

Trop de feux, trop de fumée, trop de pollution. Le préfet des Pyrénées-Atlantiques a interdit les écobuages durant tout le weekend. Toutes les communes du département étaient concernées. Déjà, durant la fin de semaine du 16 au 17 février dernier, 500 hectares ont brûlé depuis Sare jusqu'à Saint Jean Pied de Port. Les dégâts sont conséquents. Ce ne sont pas seulement les "sasi", les broussailles, qui ont disparu mais des plantations d'arbres.

Ce fut le cas à Sare sur les pentes du col de Lizarrieta. A tel point que le maire de Sare Jean-Baptiste Laborde-Lavignette a déposé plainte vendredi pour incendie(s) criminel(s). 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Battitta Laborde: "c'est des années de travail et de plantations" qui sont partis en fumée

Plus de 550.000€ de dégâts

Pour le maire de Sare, ce sont "des années de travail et d'investissement" qui partent en fumée. "Le total va au-delà de 550.000€ investis avec l'ONF (Office National des Forêts). Tout n'est pas parti en fumée, on est en train de chiffrer l'impact, mais dans tous les cas, c'est beaucoup trop, c'est insupportable". Le premier édile souligne aussi que la commune "a fait l’acquisition d'un tracteur-chenilleur pour girobroyer les végétaux, plutôt que de passer par le feu. Mais quand c'est trop pentu ou caillouteux, on est obligés de mettre le feu". 

Tout un pan du mont Ibanteli est carbonisé
Tout un pan du mont Ibanteli est carbonisé © Radio France - Bixente Vrignon

Danger pour la santé

Il n'y a pas que les dégâts chiffrables. Aurélien André, le gérant de l'auberge Hordago a vu l'incendie depuis sa terrasse. Ça n'est pas un feu pastoral qui a été allumé, affirme-t-il, mais il remarque que "_depuis le début de la période d'écobuage, on voit un nuage de particules comme on peut voir dans les grandes villes comme Pékin ou Mexico. On voit ce nuage-là qui traîne au-dessus des villes de la plaine du Pays Basque constamment depuis une semaine. C'est loin d'être l'air pur qu'on voit sur les cartes postale_s".

Aurélien André (auberge Hordago): "Si le ciel est voilé, c'est pas la faute aux nuages"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess