Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

École sinistrée à Saint-Béat : l'organisation pour la reprise des cours des élèves

-
Par , France Bleu Occitanie
Saint-Béat

Les enfants de Saint-Béat ont bien école ce lundi mais évidemment pas dans le bâtiment sinistré. Le 13 décembre dernier la tempête qui est passée sur le Sud-Ouest a arraché le toit de cet établissement de Haute-Garonne. La commune s'est organisée pour que les cours puissent se dérouler.

Le toit de l'école de Saint-Béat arraché
Le toit de l'école de Saint-Béat arraché © Radio France - Théo Caubel

Pendant les travaux, les enfants auront tout de même école ! À Saint-Béat, le bâtiment avait vu sa toiture arrachée après le passage d'une tempête le 13 décembre 2019. La maire, Luce Lagacherie, explique que les travaux de réparation vont durer au moins un an. En attendant les élèves sont dispatchés dans des classes du collège et dans une école d'un village voisin, à Marignac pendant les trois prochaines semaines.

Un dispositif mis en place pour que les enfants ne soient pas privés d'école

D'après la maire de Saint-Béat, c'est ce qui a été le plus compliqué à orchestrer. Trouver le moyen d'aller récupérer les enfants des autres communes et faire en sorte que tout ce petit monde monte ensuite dans des minibus pour aller jusqu'à l'école de Marignac qui accueille pour l'instant les maternelles. 

Pendant les vacances de Noël, personne n'a chômé puisque les classes des enfants ont été vidées et réaménagées à l'identique à Marignac pour que les élèves ne soient pas déboussolés. Cette situation devrait durer trois semaines. Des préfabriqués doivent être construits au niveau du collège de Saint-Béat pour accueillir les maternelles. 

C'est d'ailleurs dans ce collège que sont installées trois classes de primaire impactées par les dégâts du mois de décembre. Des experts doivent passer sur le site pour estimer le coût des dégâts au sein de l'école touchée par les intempéries.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess