Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Un sénateur vigneron de l'Hérault expérimente des cépages résistants aux maladies

dimanche 13 mai 2018 à 10:40 Par Margot Delpierre, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault, France Bleu Roussillon et France Bleu

Le sénateur socialiste de l'Hérault Henri Cabanel ainsi qu'une cinquantaine d'autres viticulteurs en Occitanie expérimentent des cépages résistants aux champignons et qui ne nécessitent aucun traitement avec des pesticides.

Le sénateur héraultais Henri Cabanel  a planté début avril des cépages résistants
Le sénateur héraultais Henri Cabanel a planté début avril des cépages résistants © Radio France - Margot Delpierre

Servian, France

Au milieu des vignes, Henri Cabanel contemple les 70 ares de cépages résistants, fraîchement plantés début avril. Avec ces 2.000 plants, le sénateur - viticulteur participe à un projet qui lui tient à coeur depuis dix ans : la restructuration du vignoble languedocien en un vignoble durable. 

Les cépages résistent au mildiou et à l'oïdium, des champignons redoutés qui peuvent anéantir un vignoble . "On va laisser, ça va pousser sans aucun traitement, ça va être automatiquement du bio, se réjouit le sénateur héraultais. 

Le seul travail de l'agriculteur est de garantir la propreté du sol - Henri Cabanel

"Ça a été un long travail de sélection par les chercheurs pour trouver les gènes résistants, explique Henri Cabanel, sénateur-viticulteur, mais aussi au niveau de la micro-vinification pour goûter les vins issus de ces cépages-là, qui se rapprochent de la typicité des vins qu'on a traditionnellement ici". Il s'agit d'un descendant du grenache, qui produira du raisin rouge.

Les jeunes plants sont en pleine forme ! - Radio France
Les jeunes plants sont en pleine forme ! © Radio France - Margot Delpierre

Cinquante agriculteurs participent à l'expérience en Occitanie

Henri Cabanel attend désormais que les cépages soient inscrits au catalogue européen. Cela permettra aux viticulteurs intéressés d'obtenir une prime à la plantation. Le but est de les motiver à convertir leur culture, d'abord pour l'environnement et ensuite pour faire des économies, puisqu'il n'y a aucun traitement à acheter. "Je pense que les professionnels vont aller dans cette démarche, affirme le sénateur, puisque au-delà de l'économie de produits utilisés, il y a le tracteur, celui qui est sur le tracteur... Tout ça, c'est des économies !"

Une cinquantaine de viticulteurs participent à l'expérience en Occitanie. Les Français rattrapent doucement leur retard sur les Allemands et les Italiens. En attendant, le sénateur tente de convaincre ses collègues parlementaires de l'utilité des cépages résistants . Il a créé en 2016 le groupe "Cépage, résistons ensemble".  Au domaine d'Henri Cabanel, la première récolte est prévue en 2021