Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice DOSSIER : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

EDF et l'ancien directeur de la centrale nucléaire de Fessenheim devant la justice ce mercredi

mardi 4 octobre 2016 à 18:17 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

EDF et l’ancien directeur de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) vont comparaître ce mercredi 5 octobre devant le tribunal d’instance de Guebwiller. Ils sont soupçonnés d'avoir commis des infractions au code de l'environnement et à la réglementation sur les installations nucléaires.

La centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin
La centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin © Maxppp -

Guebwiller, France

L'audience doit se tenir ce mercredi après-midi, à 14h30, devant le tribunal d'instance de Guebwiller (Haut-Rhin). EDF et l'ancien directeur de la centrale nucléaire de Fessenheim sont convoqués par la justice, suite au dépôt de plainte de cinq associations anti-nucléaires. Elles estiment que l’entreprise a commis des infractions au code de l’environnement et à la réglementation relative aux installation nucléaires.

Une fuite d'eau et un manque d'information

Les faits concernent une fuite d’eau de plus de 100 mètres cubes, le 28 février 2015. L’eau s'était déversée dans la salle des machines du réacteur numéro un de la centrale nucléaire. Une seconde fuite s’était produite une semaine plus tard. Le réseau Sortir du nucléaire et quatre autres associations estiment que le directeur de la centrale a failli à son obligation d’information devant la commission locale d’information et de surveillance en minimisant cet incident.

L'autorité de sûreté nucléaire avait réprimandé EDF

L’autorité de sûreté nucléaire avait critiqué ces faits. L'ASN s'était inquiétée de l’empressement de "l’exploitant à vouloir redémarrer le réacteur après la rupture de cette conduite d’eau". Le parquet de Colmar a donc décidé d’engager des poursuites. Trois infractions ont été retenues. Les associations anti-nucléaires, qui souhaitent la fermeture rapide de la plus vieille centrale de France, souhaitent faire une tribune de ce procès et réclament une condamnation sévère d’EDF et de son représentant à Fessenheim.