Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Haute-Garonne : effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn

Effondrement d'un pont à Mirepoix-sur-Tarn : "Il y a des gros camions qui passent"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Après l'effondrement d'un pont à Mirepoix-sur-Tarn en Haute-Garonne, dans lequel deux personnes sont décédées, plusieurs habitants se confient au micro de France Bleu Occitanie.

Alizée, l'une des premières à arriver sur les lieux.
Alizée, l'une des premières à arriver sur les lieux. © Radio France - Sandrine Morin

Mirepoix-sur-Tarn, France

Selon plusieurs habitants riverains du pont de Mirepoix-sur-Tarne en Haute-Garonne qui s'est effondré ce lundi matin vers 8h10, il y a eu une "déflagration", une "détonnation". "Un gros bruit assez assourdissant quand on est à l'intérieur d'une maison", confiait Laetitia. A cette heure-là, le tablier du pont s'est décroché, et plusieurs véhicules ont chuté dans le Tarn de 19 mètres de haut. Une jeune fille qui se trouvait dans une voiture est décédée. Sa mère a pu être secourrue. Le chauffeur d'un poids lourd a été retrouvé mort en fin de journée.

Alizée, qui est l'une des premières à être arrivée sur les lieux, explique : "Il y avait encore un véhicule qui était suspendu quand je suis arrivé... en train de flotter. On voit les fils qui tiennent. C'est très impressionnant. C'était pas un pont considéré comme dangereux, au point qu'on pourrait imaginer qu'il s'écroule." 

Un panneau indique tout de même à l'entrée du pont que les poids lourd de plus de 19 tonnes sont interdits et qu'un camion et une voiture ne peuvent pas passer en même temps. Une enquête judiciaire est ouverte, une enquête administrative devrait suivre, pour déterminer notamment s'il y a eu trop de poids sur le pont. 

"Le bitume tremble un peu"

Ce pont, construit en 1931, et inauguré en 1935 n'était pas répertorié comme un ouvrage sensible selon le conseil départemental de Haute-Garonne. Mais selon Laetitia, une riveraine : "Il y a des gros camions qui passent. Le bitume tremble un petit peu, on s'en rend compte même en voiture. Mais on n'est pas inquiets."

Un autre habitant de Mirepoix expliquait à France Bleu que le bus scolaire venait de passer sur le pont, juste avant le décrochement du tablier. Le maire de la commune, Eric Oget, précisait à France Bleu Occitanie que malgré les alertes, et les efforts des gendarmes et des policiers municipaux, il arrivait souvent que des camions de plus de 19 tonnes qui s'engageaient sur ce pont. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu