Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Immeubles effondrés à Marseille

Immeubles effondrés à Marseille : Christophe Castaner veut lutter contre les marchands de sommeil

mardi 6 novembre 2018 à 9:00 Par Camille Payan, France Bleu Provence et France Bleu

Après l'effondrement de deux immeubles à Marseille, rue d'Aubagne la polémique enfle sur l'état des logements à Marseille. Le ministre de l'Intérieur annonce ce mardi sur France Bleu Provence que le gouvernement a mis en place une politique pour lutter contre les marchands de sommeil.

Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner, arrivé ce lundi à Marseille, est resté sur place.
Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner, arrivé ce lundi à Marseille, est resté sur place. © Maxppp - maxppp

Marseille, France

Il  n'a pas fallu beaucoup de temps pour que des voix s'élèvent pour dénoncer l'insalubrité et la vétusté des logements à Marseille après l'effondrement de deux immeubles rue d'Aubagne. Les habitants disent avoir alerté à plusieurs reprises qu'il y avait un danger dans leur immeuble. Ils dénoncent leurs conditions de vie. Ce mardi matin, Christophe Castaner assure qu'il y a une vraie politique pour le logement aujourd'hui en France. Le ministre de l'Intérieur veut notamment lutter contre les marchands de sommeil

"On a donné des moyens nouveaux aux villes et aux collectivités pour lutter contre ces marchands de sommeil qui font le pari du pourrissement de leurs immeubles pour garder une population en grande précarité comme locataire." Christophe Castaner

La loi existe aujourd'hui mais son application reste délicate pour les villes et les collectivités. Le premier immeuble qui s'est effondré, appartenait au bailleur "Marseille Habitat" faisait l'objet d'un arrêté de péril, l'immeuble voisin qui s'est lui aussi effondré était habité  par 12 personnes dans 9 appartements. 

6.000 copropriétés indignes identifiées à Marseille

Le drame de la rue d'Aubagne ouvre la crainte à d'autres catastrophes à Marseille où le nombre de logements insalubres est très important. Le ministre de l'Intérieur a avancé le chiffre de 6.000 copropriétés indignes identifiées à Marseille. 

Samia Ghali, sénatrice PS des quartiers nord de Marseille et Jean-Luc Mélenchon député de la France Insoumise de Marseille proposent, eux, des "permis de louer". Une façon de contrôler les propriétaires qui louent leur appartement, leur donner l'autorisation et éviter qu'ils puissent le faire comme ils l'entendent.