Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Haute-Garonne : effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn

Effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn : une marche silencieuse en hommage aux victimes

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Environ 500 personnes se sont réunies ce samedi matin à Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne) pour une marche silencieuse en hommage aux deux victimes de l'effondrement du pont. Près de deux semaines après le drame, l'émotion était toujours très forte dans le village.

Les enfants de l'école de Mirepoix ouvraient la marche silencieuse
Les enfants de l'école de Mirepoix ouvraient la marche silencieuse © Radio France - Théo Caubel

Mirepoix-sur-Tarn, France

Un rose rose blanche pour Lisa 15 ans et une rose rouge pour Damien père de famille, tous deux décédés dans l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne). Ce samedi, une marche silencieuse était organisée dans la commune pour leur rendre hommage. Elle était à initiative des enfants de l'école. Environ 500 personnes y ont participé essentiellement des habitants de Mirepoix ou des alentours. 

Ils sont partis peu après 10h30 de l'école en direction du pont effondré, une marche d'un kilomètre. Les participants ont ensuite accroché les fleurs sur les barrières qui sécurisent l'accès à l'édifice et se sont recueillis.

"On avait besoin de ce moment de recueillement"

"Il y a eu beaucoup d'émotion. C'était l'union avec les deux familles des victimes mais aussi avec tout un village en deuil, reconnait Fabienne Galino Boisset, directrice de l'école et également première adjointe à la mairie. C'était un moment indispensable. On avait besoin de ce recueillement. Ça va nous aider à faire le deuil de ce traumatisme même s'il est encore loin d'être effacé." 

Des fleurs ont été accrochées sur les grilles qui bloquent l'accès au pont en hommage aux victimes - Radio France
Des fleurs ont été accrochées sur les grilles qui bloquent l'accès au pont en hommage aux victimes © Radio France - Théo Caubel

Un village toujours sous le choc

Dans la commune, près de deux semaines après le drame, l'émotion reste forte. "C'est difficile, c'est dur. Mais on doit accepter. Nous, on a la chance d'être là. J'avais pris ce pont le matin même, ma fille la veille. On connaissait la jeune victime. C'est tout un village qui est en deuil", raconte Annie très émue. Le choc de l'événement et l’incompréhension sont toujours là. Surtout que les habitants le rappellent, l'image de ce pont éventré en pleine ville remémore quotidiennement le drame.

Les effondrements de ponts en France - Visactu
Les effondrements de ponts en France © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu