Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Elancourt : un adolescent escalade un balcon et agresse sexuellement sa jeune voisine

jeudi 2 août 2018 à 17:45 Par Marine Chailloux, France Bleu Paris et France Bleu

Dans la nuit du 30 au 31 juillet dernier, une adolescente a été agressée sexuellement dans sa chambre par un jeune homme à Elancourt (Yvelines). Il était entré chez elle par la fenêtre. Elle l'aurait reconnu comme étant son voisin.

La victime, une adolescente de 16 ans, aurait reconnu son agresseur le lendemain dans sa résidence.
La victime, une adolescente de 16 ans, aurait reconnu son agresseur le lendemain dans sa résidence. © Radio France - Marine Chailloux

Élancourt, France

Attention en laissant vos fenêtres ouvertes la nuit. Avec les fortes chaleurs, on est tenté de tout ouvrir pour faire entrer l'air frais. Mais certains malfaiteurs n'hésitent pas à grimper aux balcons pour entrer et commettre des vols... voire pire. 

Les "vols par escalade" sont en augmentation, mais encore plus grave, il y a les agressions sexuelles et les viols "par escalade". Un homme par exemple n'a pas hésité à monter sur un balcon pour entrer dans une chambre et faire des attouchements sur une habitante.

Entré par la fenêtre

La victime, une adolescente de 16 ans, dormait profondément dans la chambre de son appartement à Elancourt (Yvelines). Elle affirme avoir laissé les fenêtres ouvertes car il faisait très chaud. Son agresseur aurait grimpé sur le balcon en pleine nuit.  Il se serait introduit dans son lit et lui aurait caressé les fesses. Surprise dans son sommeil, la jeune fille aurait hurlé, mettant en fuite son agresseur.  

Voisin de la victime

La victime dépose plainte, mais l'affaire ne s'arrête pas là. Le lendemain après-midi, peu après 15 heures, la jeune fille aperçoit son agresseur présumé. Le garçon se trouve dans le parc de jeux de sa résidence. Il s'agit d'une connaissance du quartier. Adolescent lui aussi, il est âgé de 15 ans. 

L'ADN retrouvé sur le volet

Immédiatement, la brigade anti-criminalité, la BAC, est appelée sur place. Les policiers interpellent l'adolescent et le placent en garde à vue. C'était en fait un voisin qui habitait dans la même résidence. Devant les policiers du commissariat de Trappes (Yvelines), l'adolescent nie les faits et dit ne pas connaître la victime. Selon une source proche de l'enquête, il aurait déclaré avoir passé la soirée avec son grand frère. Mais lors de son audition, celui-ci réfute l'alibi de son jeune frère. Il déclare ne pas l'avoir vu. Finalement les empreintes de l'adolescent et son ADN auraient été retrouvés par les enquêteurs sur le volet de la chambre de la jeune fille. L'agresseur présumé a été déféré aujourd'hui (2 août) et mise en examen. Il comparaîtra devant un juge pour enfants.