Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Election à la Fifa : Michel Platini suspendu mais pas éliminé

jeudi 8 octobre 2015 à 14:32 Par Cédric Lieto, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

La commission d'éthique de la Fifa a décidé ce jeudi de suspendre pour 90 jours Sepp Blatter et le lorrain Michel Platini. Un coup d'arrêt dans la campagne de l'ancien joueur de l'ASNL même si sa candidature à la tête de la Fifa n'est pas automatiquement remise en cause.

Sepp Blatter et Michel Platini en juillet 2015
Sepp Blatter et Michel Platini en juillet 2015 © Maxppp - Marcus Brandt

C'est incontestablement un coup dur dans la campagne de Michel Platini à la présidence de la fédération internationale de football. Ce jeudi, la commission d'éthique de la Fifa a décidé de suspendre pour 90 jours le président de l'UEFA et le président démissionnaire de la Fifa Sepp Blatter. Une décision qui fait suite à l'ouverture d'une procédure judiciaire en Suisse pour le versement par la Fifa à Michel Platini d'1,8 millions d'euros en 2011.

La candidature Platini pas forcément remise en cause

Ces sanctions sont susceptibles d'appel, sans effet suspensif. Surtout, cette sanction peut être prolongée de 45 jours supplémentaires.Un coup dur, certes, mais qui n'empêche pas automatiquement Platini de se présenter à la présidence de la fédération internationale même si la date-limite pour déposer son dossier est le 26 octobre. Selon le porte-parole de la commission d'éthique, c'est "la commission électorale de la Fifa qui sera chargée d'étudier la validité" de cette candidature. L'élection aura lieu le 26 février prochain.

Avant l'annonce de cette suspension, Michel Platini, l'enfant de Joeuf en Meurthe-et-Moselle, avait pris les devants en adressant "les lettres de soutien requises pour pouvoir déposer sa candidature". Il avait pris la parole via un communiqué :

J'ai toujours agi et me suis toujours exprimé avec honnêteté, courage et franchise car j'estime que c'est mon devoir moral. [...] Je ne ménagerai pas mes efforts pour que la vérité s'impose."

"C'est dégueulasse"

Interrogé par France Bleu Sud Lorraine, son ancien coéquipier Olivier Rouyer a réagi. Le consultant du groupe Canal + est ulcéré par cette suspension :

Je suis très affecté, très touché parce que je suis tellement un défenseur de Michel [...] Je connais l'homme, je sais qu'il est totalement irréprochable, honnête et intègre [...] Je trouve ça insupportable [...] Je le savais déterminé, entreprenant pour ce futur grand chantier de la Fifa, je souhaite sincèrement qu'il reste dans les mêmes dispositions et sur la même détermination. Je trouve vraiment que c'est dégueulasse ce qui lui est arrivé."

"C'est dégueulasse ce qui lui est arrivé", réagit Olivier Rouyer

Chung Mong-Joon et Jérôme Valcke aussi suspendus

La commission d'éthique de la Fifa a également rendu deux autres décisions : le coréen Chung Mong-Joon, ex-vice président de la Fifa et candidat à la présidence, a été interdit pour six ans de toute activité liée au football et le français Jérôme Valcke, secrétaire général relevé de ses fonctions le mois dernier, a été suspendu provisoirement 90 jours.

Retour sur la carrière de Michel Platini - Aucun(e)
Retour sur la carrière de Michel Platini - Idé