Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Les élections européennes 2019

Elections européennes : 13 détenus de la maison d'arrêt de Pau votent ce mardi

-
Par , France Bleu Béarn

Ce dimanche 26 mai aura lieu le premier tour des élections européennes. Cette année, pour la première fois en France, le vote par correspondance a été mis en place dans les établissements pénitentiaires. Le vote aura lieu ce mardi à la maison d'arrêt de Pau.

Le chef d'établissement de la maison d'arrêt de Pau prépare le bureau de vote.
Le chef d'établissement de la maison d'arrêt de Pau prépare le bureau de vote. © Radio France - Najat Essadouki

Pau, France

C'est une grande première, les détenus de la maison d'arrêt de Pau vont pouvoir voter au sein de l'établissement pour les élections européennes de dimanche. Un "bureau de vote" a été installé pour qu'ils puissent glisser leur bulletin dans l'urne pour un vote par correspondance qui se déroulera mardi matin. C'est la salle dite "des débats contradictoires" qui servira de bureau de vote. Deux isoloirs et une urne ont été installés. 

Une première en France

Cette possibilité offerte aux détenus de pouvoir voter par correspondance au sein des établissements pénitentiaires est une première en France. Jusqu'à présent il fallait demander une autorisation de sortie ou faire une demande de procuration pour pouvoir voter. Le vote par correspondance offre donc une troisième possibilité plus facile pour les prisonniers. 

Près de 30 détenus, hommes et femmes s'étaient inscrits pour le faire à la maison d'arrêt de Pau mais seuls 13 d'entre eux, remplissent les conditions nécessaires et ont obtenu l'autorisation. "J'ai été extrêmement étonné qu'on nous propose de voter donc je n'ai pas hésité", explique ce détenu de 40 ans. "Je n'ai pas voté depuis 1999 mais être en prison, enfermé, on a le temps de réfléchir et avec l'âge on a envie de plus s'investir. D'habitude quand on est enfermé on est pas considéré, pas entendu mais là avec cette possibilité de pouvoir voter d'ici on se sent plus considéré. C'est une preuve de réinsertion".