Politique

Législatives : Stéphane Fautrat fragilisé, la 6e circonscription du Loiret mise en réserve

Par Etienne Escuer, France Bleu Orléans samedi 14 janvier 2017 à 16:16

Le siège du parti Les Républicains, à Paris.
Le siège du parti Les Républicains, à Paris. © Maxppp - IP3 PRESS

Le parti Les Républicains a dévoilé le nom des candidats investis pour les élections législatives. La sixième circonscription du Loiret est mise en réserve.

C'est peut-être un pas de plus vers l'éviction de Stéphane Fautrat de la sixième circonscription du Loiret. La Commission Nationale d'Investiture (CNI) du parti Les Républicains décidé que la circonscription est mise en réserve. Autrement dit, la place de Stéphane Fautrat n'est pas confirmée. Le secrétaire départemental du parti Les Républicains avait été investi, au mois de juin dernier, pour les élections législatives de 2017. Problème, l'UDI lorgnait elle aussi sur cette sixième circonscription, où la conseillère départementale et adjointe à la mairie d'Orléans Alexandrine Leclerc était pressentie.

Les 5 autres circonscriptions validées

Même si son investiture en juin dernier était contestée, Stéphane Fautrat, sarkozyste, pouvait compter sur le soutien de la CNI, dirigée alors par Christian Estrosi, sarkozyste lui aussi. Mais voilà, l'ancien chef de l'Etat a été battu lors de la primaire de la droite, et François Fillon, large vainqueur, a pu imposer ses proches dans la CNI, désormais dirigée par Jean-François Lamour. Celle-ci a examiné à nouveau les candidatures et, si elle a validé les candidats des 5 autres circonscriptions (Charles-Eric Lemaignen dans la 1ère, Serge Grouard dans la 2ème, Claude de Ganay dans la 3ème, Jean-Pierre Door dans la 4ème et Marianne Dubois dans la 5ème), elle a également décidé de mettre en réserve la 6ème, comme environ 80 circonscriptions en France, souvent tenues par la gauche et/ou convoitée par l'UDI.

99% de chance que la circonscription revienne à l'UDI, selon Florent Montillot

A ce stade, Stéphane Fautrat n'est pas écarté, précise Jean-Pierre Door, président des Républicains dans le Loiret. Il est en ballottage et devra défendre sa place dans les semaines qui viennent. Stéphane Fautrat reste lui confiant même s'il ne cache pas sa déception. Il compte s'appuyer sur le travail de terrain qu'il mène depuis le mois de juin pour faire valoir sa cause. Reste que, du côté de l'UDI, on parle d'une très grande avancée. "Il y a 99% de chance que la circonscription revienne à l'UDI et donc à Alexandrine Leclerc", se réjouit Florent Montillot. La décision finale sera prise début février, après les ultimes négociations entre Les Républicains et l'UDI.