Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Elections municipales à Marly : c'est Dallas !

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Une enquête va être ouverte par la justice à Marly après la plainte de l'opposition municipale. Elle dénonce l'organisation d'un séminaire au Golf de la Grange aux Ormes fin 2018 aux frais du contribuable. Le maire LR Thierry Hory a aussi déposé plainte pour dénonciation calomnieuse.

Le programme du séminaire du 21 novembre 2018
Le programme du séminaire du 21 novembre 2018 © Maxppp - Antoine Barège

Marly, Moselle, France

A 6 mois des élections municipales tous les coups sont permis à Marly. L'opposition municipale au maire Les Républicains Thierry Hory, s'est rassemblée autour de Christian Nowicki (Agir pour Marly) et d'Angèle Gaurois-Bachel (Une nouvelle Energie pour Marly) et elle vient de déposer plainte. 

Un séminaire trop sympathique?

En cause un séminaire organisé le 21 novembre 2018 au Golf de la Grange aux Ormes, réservé aux élus de la majorité (Ensemble Pour Marly), payé par la municipalité pour un montant de 5.900€. Selon Angèle Gaurois-Bachel, ancienne proche de Thierry Hory et passée dans l'opposition, ce séminaire prévu pour 25 personnes était "ouvert à des sympathisants du maire". Elle a participé aux débats "c'était une formation politique réservée aux élus dont le thème était la communication préélectorale, les règles et les enjeux de dernière période de mandat et on s'est rendu compte qu'il y avait des militants". Pourquoi ne pas le dénoncer plus tôt? "on n'était pas forcément au courant" dit Angèle Gaurois-Bachel "on ne savait pas que cette formation était payée par la commune"

Plainte contre plainte

Angèle Gaurois-Bachel qui sera sur une liste d'opposition au maire aux élections municipales de mars prochain, assure que sa plainte a pour but "d'informer les Marliens et dénoncer le gaspillage d'argent public". Le maire Thierry Hory qui a de son côté déposé plainte pour dénonciation calomnieuse, s'était d'abord défendu en affirmant que des sympathisants étaient juste venus boire l'apéritif. Par la voix de son avocat Xavier Iochum, il explique à France Bleu Lorraine que les 21 participants "étaient tous des élus et qu'il peut le prouver". Les opposants et notamment Christian Nowicki pensent avoir des preuves du contraire, ils ont fourni à la justice des copies de mails, des copies d'écran, des géolocalisations de téléphone portable et des photos montrant les militants

Marly, ton univers impitoyable

Au coeur du problème à Marly, une "trahison" pour le maire Thierry Hory. Son ancien directeur de cabinet avec qui il est en froid, est en couple avec Angèle Gaurois-Bachel. La suppléante du député En Marche Ludovic Mendès a quitté en mai dernier la majorité municipale en désaccord, pour rallier l'opposition et monter une liste LREM aux municipales. Marly la tranquille est en train de devenir Dallas. Une enquête va être ouverte la semaine prochaine par la justice. 

Choix de la station

France Bleu