Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tentative d'intrusion au lycée Camille Claudel à Caen : les élèves confinés pendant près d'une heure

vendredi 14 décembre 2018 à 12:28 Par Carole Louis, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les élèves du lycée Camille Claudel à Caen (Calvados) ont été confinés ce vendredi matin dans leur classe après la brève intrusion d'un jeune qui a menacé un enseignant avec une arme avant de prendre la fuite.

Intervention de la police
Intervention de la police © Radio France - François Cortade

Caen, France

Les élèves du lycée Camille Claudel à Caen sont restés confinés dans leur classe ce vendredi matin pendant près d'une heure à la suite de l'intrusion d'un élève armé. 

Il était 10 heures quand un groupe de quatre jeunes gens a décidé d'entrer dans ce lycée professionnel, sans y être autorisé, pour attendre un de leurs camarades à la fin de son cours. 

Je vais te fumer

Les quatre jeunes ont alors croisé un enseignant qui les a invité à quitter les lieux. C'est à cet instant que l'un d'eux a sorti une arme qui ressemble à un pistolet et a menacé l'enseignant.  « Je vais te fumer », a-t-il lancé avant de prendre la fuite avec ses trois camarades. 

Le proviseur du lycée a alors pris la décision de déclencher le PPMS, plan particulier de mise en sûreté, qui vise à confiner les élèves. Les établissements scolaires peuvent le déclencher en cas de catastrophe, d'incendie,  d'inondation, d'accident chimique ou d'attentat. 

Les élèves sont restés enfermés dans leur classe pendant moins d'une heure, avec pour consigne de rester loin des fenêtres au cas où il y aurait un tir. Finalement le plan a été levé vers 11 heures. 

Une enquête a été ouverte. L'enseignant choqué devait être entendu par les enquêteurs. Les quatre jeunes à l'origine de l'incident eux sont activement recherchés.