Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Elle aimait ses enfants follement au point d'avoir failli commettre l'irréparable

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Une femme de 51 ans a été condamnée ce mardi par la cour d'assises de l'Orne à cinq ans de prison avec sursis. En 2014, dans un village du Perche, elle avait envisagé d'étouffer ses enfants de 12 et 6 ans après leur avoir fait boire des somnifères. La cour a retenu l'altération de son discernement.

Le procès s'est tenu pendant deux jours au Palais de justice d'Alençon.
Le procès s'est tenu pendant deux jours au Palais de justice d'Alençon. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Alençon, France

"A la vie à la mort", dit l'adage. "C'est parce que des parents aiment parfois leurs enfants d'un amour trop fort, qu'ils en arrivent à vouloir commettre le pire assassinat qui soit celui de l'innocence". 

Pour Céline Gasnier, l'avocate de la défense, c'est ce qu'a vécu sa cliente, dont la vie est un marasme épouvantable depuis l'enfance. Sixième d'une fratrie de six, "son père violent et alcoolique meurt quand elle a 8 ans, son frère la viole, sa mère rentre dans la chambre, mais ressort et referme la porte". 

A 18 ans, elle part le plus loin possible et croit trouver l'amour. Trois enfants naissent de trois pères différents. Mais ces unions se soldent à chaque fois par un échec ou un abandon. Ses enfants sont tout pour elle, à tel point qu'elle développe avec eux "un amour fusionnel, de celui qui conduit à commettre des crimes passionnels comme on en voit entre les hommes et les femmes", décrit son avocate.

L'histoire incestueuse qui se répète la fait basculer

Alors quand elle découvre en 2011 que son fils aîné a agressé sexuellement et même violé son petit frère, c'est un véritable séisme. L'histoire incestueuse se répète. Elle perd pied. Et elle attend une réponse judiciaire qui tarde à venir. 

Si bien qu'un soir de novembre 2014, acculée par les dettes, désespérée, elle décide d'en finir et d'emmener avec elle ses enfants "pour ne pas les laisser seuls, parce qu'elle les considère comme le prolongement d'elle-même". Elle leur fait boire un somnifère et elle envisage de les étouffer avec un coussin. Mais le réveil de son fils l'en empêche. 

Alors a-t-elle voulu les tuer ? Oui a répondu la cour. Mais son discernement était altéré. Sa peine de cinq ans est donc intégralement assortie du sursis. Et elle s'accompagne d'un suivi socio judiciaire pendant huit ans, durant lequel elle va devoir se soigner. 

Cette mère, qui sait que ses enfants désormais placés en famille d'accueil "ne seront plus jamais seuls", va pouvoir continuer à les aimer "mais pas trop fort", nuance son avocate, et surtout elle sait qu'elle va pouvoir les revoir mais pas dans un parloir.

Les parties ont dix jours pour faire appel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu