Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Faits divers – Justice

La mère de Jessica, morte de la rougeole, porte plainte contre le CHU de Poitiers

dimanche 3 juin 2018 à 7:02 - Mis à jour le dimanche 3 juin 2018 à 12:17 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou et France Bleu

La mère de Jessica, morte de la rougeole en février dernier au CHU de Poitiers, porte plainte pour homicide involontaire contre l'hôpital poitevin. Elle estime que sa fille de 31 ans est décédée suite à des manquements dans sa prise en charge.

Urgences du CHU de Poitiers
Urgences du CHU de Poitiers © Radio France - Radio France

Poitiers, France

Alors que l'épidémie de rougeole entame un recul en France, la mère de Jessica Riquelmé, une Poitevine de 31 ans décédée le 10 février dernier des suites de la rougeole à l'hôpital, porte plainte. Une plainte déposée en avril dernier auprès du Procureur de la république pour homicide involontaire ou tout autre infraction qui serait révélée par l'instruction, contre le CHU de Poitiers ou tout autre personne morale et physique ayant commis une infraction dans ce dossier. 

Elle était venue accompagner son père aux urgences

Fin janvier, Jessica, une jeune maman de 31 ans accompagne son père aux urgences du CHU de Poitiers. A cette époque-là, on est en pleine épidémie de rougeole, mais d'après la famille, rien dans la salle d'attente n'indiquait un quelconque risque de contamination pour les patients en attente ou leurs accompagnants. Par ailleurs, la famille reproche au CHU de n'avoir pas prévenue Jessica après-coup. Elle ne figurait pas sur la liste des "personnes contacts" rappelées par les autorités sanitaires pour les avertir du risque qu'elles avaient pris en côtoyant des malades contaminés. Comme beaucoup de personnes nées dans les années 80, Jessica Riquelmé n'était pas vaccinée contre la rougeole. 

La plainte vise donc un manque de prévention, une absence de suite,  une pris en charge tardive mais aussi, des propos violents et injurieux à l'encontre du poids de la victime, précise Maître de Gagny, l'avocate de la mère de la victime.

Le jour de la fête des mères a été atroce 

Plus de trois mois après le drame, la famille de s'en remet toujours pas. La mère de la victime raconte qu'elle pleure tous les jours. Que le jour de la fête des mères a été une journée atroce pour elle et son petit-fils, que ce dimanche-là, le petit garçon s'est effondré sur la tombe de sa maman

Aujourd'hui, la famille réclame justice, de sorte qu'une telle situation ne se reproduise pas à l'avenir.